Burkina Faso : La 3e foire « Burkin’daaga » fixée pour le 26 octobre 2020

Initialement prévue pour la période du 23 au 29 mars 2020 mais reportée à cause de la pandémie de Covid-19, la troisième édition de la foire «Burkin’daaga » se tiendra du 26 octobre au 1er novembre 2020. C’est ce qu’on annoncé les membres de l’Association Burkina Wa-Mêdô ce mardi 1er septembre 2020 à Ouagadougou.

Après un premier report suite à la pandémie de Covid-19, la troisième édition de la « Burkin’daaga » se tiendra du 26 octobre au 1er novembre 2020. Cette troisième édition aura pour thème, « Process, innovation et transfert technologiques : quelles stratégies nationales pour intégrer les chaines de valeurs régionales et internationales ».

Selon le secrétaire général de l’association et président du comité d’organisation, Abdoul Kader Kondombo, la foire réunira un ensemble « d’expertises » de l’univers de l’agroalimentaire, de l’industrie, de l’art, des équipements et procédés, des emballages et conditionnements, de la qualité et de l’hygiène.

« La foire ambitionne de mobiliser au moins 200 exposants de marque afin de répondre de manière spécifique aux besoins des producteurs à tous les stades de production, avec des solutions innovantes, contribuant ainsi à améliorer la performance des entreprises », a fait noter le président du comité d’organisation.

L’ouverture des stands dédiés à la zone UEMOA

Il a poursuivi que la majeure innovation de cette année est l’ouverture des stands dédiés à la zone UEMOA, « accompagnant ainsi notre vision d’ouverture car ce mois d’octobre 2020 a été décrété « mois du consommons local dans toute la zone UEMOA » par la commission.

Abdoul Kader Kondombo a ajouté que la deuxième innovation c’est l’intégration du volet cinéma burkinabè. « Nous sommes allés en partenariat avec le festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) pour faciliter la mise en œuvre de cette innovation », a-t-il rajouté.

Il sied de rappeler que l’association Burkina Wa-Mêdô s’est donnée pour mission d’œuvrer à l’édification d’un « Burkina prospère » à travers des initiatives qui visent à promouvoir des produits locaux.

Willy SAGBE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE