Faitière unique des transports routiers du Burkina

Faitière unique des transports routiers du Burkina : Issouf Maïga élu président à l’unanimité

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a enfin vu le jour. Après des votes organisés au cours d’un congrès, Mamadou Maïga a été élu à l’unanimité président de la faîtière le dimanche 23 février 2020 à Bobo-Dioulasso.

Issouf Maïga de l’OTRAF est le premier président national de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB). Il a été élu à l’unanimité au cours du congrès constitutif  tenu les 22 et 23 février 2020 à Bobo-Dioulasso.

 Sous le contrôle d’un huissier de justice, 15 des 19 organisations d’acteurs du transport routier ont porté unanimement leur choix sur le nouveau président de la FUTRB. Le Bureau national de  la faîtière est composé de 24 membres. Soit 22 hommes et 2 femmes. Il a pour vice-présidents respectivement Naba Konaté du GTOF, Seydou Kaboré de l’OTRAF et Youba Zongo de l’OTRAF.

Le Secrétariat général du bureau national sera assuré par Bonaventure Honnoré Issiaka Kéré du SNTRVB. La gestion de l’équipe se fera avec le suivi de 5 contrôleurs généraux. Et les votes reprendront plus tard avec l’élection des bureaux régionaux.

Le président national de la FUTRB Issouf Maïga entend placer son mandat sous le sceau de l’union : « Donnons-nous la main à l’instant même afin d’offrir le meilleur à notre secteur », exhorte Issouf Maïga. Il  estime que le développement d’un pays est fortement lié à la qualité de son transport.

Appel aux syndicats

Les défis de l’heure,  il  entend les relever avec l’accompagnement de l’ensemble des acteurs. « Je considère l’absence des 4 syndicats  comme un empêchement. Je les invite à rejoindre la grande maison des transporteurs où un accueil chaleureux leur sera réservé », promet-il.

Désormais, seul interlocuteur du secteur auprès du gouvernement, la faîtière installée sous l’égide de la primature, représentée par le Gouverneur de la région des Hauts-Bassins Antoine Atiou,  réjouit plus d’un. « J’avais foi que ce congrès les conduira jusqu’à la gare », renchérit le président de la cérémonie.

Le Ministère des transports et autres représentants de l’administration ont également participé à la cérémonie d’installation.

Pour le gouverneur, l’aboutissement de ce processus d’organisation du secteur résulte de la prise de conscience des acteurs et permettra de faciliter la création d’un espace de transport désenclavé à travers la promotion de politiques nationales et transnationales de développement des transports routiers.

La Fédération nationale des jeunes commerçants et des acteurs du transport (FENAT), l’Alliance burkinabè des chargeurs et des transporteurs (ABC-Trans),  le Syndicat national des jeunes commerçants et transporteurs (SYNAJECT) et le Collectif des transporteurs et chauffeurs routiers du Burkina (CTCRB) sont les quatre organisations qui ont brillé par leur absence au congrès.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-DIoulasso

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE