Burkina : Citoyen du renouveau veut repenser la politique économique

Citoyen du renouveau, une organisation de la société civile burkinabè a annoncé la tenue d’un symposium, le 1er octobre 2019 à l’Université Joseph Ki-Zerbo. L’information a été donnée le jeudi 26 septembre 2019 par le Président de ladite organisation, Mathieu Tankoano. Ce symposium a pour ambition de repenser « un renouveau de la politique économique au Burkina Faso ».

« Elaboration d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina Faso : Choix et appropriation des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels et des instruments pour une implémentation à même de créer une croissance inclusive et des emplois durables dans un contexte sécuritaire difficile et d’une cohésion sociale mise à dure épreuve ». C’est sous ce thème que près de 150 participants deviseront le 1er octobre 2019 à Ouagadougou dans le cadre d’un symposium.

Organisée par Citoyen du renouveau, une organisation de la société civile, cette rencontre a pour but d’élaborer un cadre de référence d’une politique économique à l’attention des décideurs, « pour un développement endogène du Burkina, tenant compte des mutations nouvelles et du contexte national, africain et international », a fait savoir Mathieu Tankoano.

Il s’agira plus précisément pour les participants de faire l’état des lieux de la politique économique menée au Burkina Faso au cours des décennies passées, de définir des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels d’une politique économique pour le pays. En outre, ils identifieront des instruments et des mesures pour atteindre les objectifs définis, élaboreront un projet de document de référence pour un développement endogène au Burkina Faso et enfin, une feuille de route sera schématisée pour préciser les actions à développer.

L’idée du symposium part d’un constat sur tout ce qui a été mené comme politique économique au Burkina Faso. « Nous constatons, selon les études, que le taux de pauvreté est de 40% (en 2014 – INSD publiée en 2016). Nous constatons qu’il y a de nouvelles problématiques (bouleversement socio-économique, renforcement de la présence de la Chine etc). Il s’agit de relever les points forts et les points faibles pour proposer un renouveau. On n’est pas satisfait de ce qu’on constate actuellement. Ce n’est pas que des efforts n’ont pas été faits, mais les résultats sont en deçà des attentes des populations », a indiqué Mathieu Tankoano, président de Citoyen du renouveau.

En termes de perspectives, les résultats des travaux seront soumis à l’appréciation et l’enrichissement des citoyens dans les 13 régions du Burkina Faso à travers des panels thématiques publics. Le document final est destiné aux décideurs et « nous ferons le lobbying nécessaire » pour ce faire, a laissé entendre le président de Citoyen du renouveau.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR