Le Ghana et la Côte d’Ivoire suspendent les ventes de cacao dans l’attente d’un prix minimum

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux grands producteurs mondiaux, ont annoncé mercredi 12 juin 2019, à l’issue de deux jours de rencontre entre producteurs, négociants et responsables politiques, qu’ils ne vendraient plus leur cacao en deçà de 2.600 dollars la tonne. Les deux pays cesseront la vente du cacao en attendant un accord avec les industriels sur un prix minimum garanti aux producteurs.

La Côte d’Ivoire et le Ghana vendent près de 80% de leur récolte principale avant le début de chaque campagne. Les exploitants de cacao ne perçoivent que 2% de la manne financière générée annuellement par l’industrie mondiale du cacao. Depuis des années, ce sont les acheteurs qui ont déterminé les prix.

Pour essayer d’inverser la tendance, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont suspendu la vente des récoltes de 2020/2021 jusqu‘à nouvel ordre pour préparer la mise en place d’un prix minimum. Les deux pays attendent se battre pour le prix minimum.

Ce prix commun vise à réduire les disparités de revenus qui règnent le long de la chaîne de valeur du cacao. Les deux pays envisagent de fixer un tarif plancher de 2 600 $, la tonne de cacao.

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR