Burkina : Un appel à projets pour la transformation industrielle et artisanale est lancé

A l’issue de la première édition de la rencontre nationale du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé (CODESP) tenue le 26 et 27 novembre 2018 à Bobo-Dioulasso sous le thème : « Secteur privé et défis de la transformation industrielle et artisanale ». La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a pris l’engagement de contribuer au renforcement du secteur, en procédant au lancement du Projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA), ce mardi 9 avril 2019 à Ouagadougou.

L’industrie burkinabè est caractérisée par une prédominance des petites et moyennes entreprises (PME) évoluant dans le domaine de l’agro-alimentaire avec 43,53%, selon les statistiques du Ficher NERE de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

Cependant, les unités industrielles font face à de nombreuses difficultés. Il s’agit, entre autres, des difficultés des normes de qualité, des emballages, d’écoulement des produits transformés, d’accès au financement, de déficit en capital humain. C’est face à un tel constat que la CCI-BF, dans la dynamique de contribuer à la transformation industrielle et artisanale, s’est engagée à lancer le Projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA) des produits locaux.

Lire également Défis de la transformation industrielle : Le Secteur privé et l’Etat en concertation à Bobo

« Le PATIA met l’accent sur les entreprises transformatrices focalisées sur l’accélération de la transformation agro-sylvo-pastorale et artisanale, à fort potentiel de croissance afin de leur apporter un accompagnement susceptible de renforcer la qualité, la visibilité et la compétitivité des productions », a fait savoir le vice-président de la CCI-BF, Mahamadi Sanou.

Par ailleurs, le PATIA est une compétition de projets de développement d’entreprises, qui permettra aux lauréats, de bénéficier d’un accompagnement de la Chambre de commerce pour la protection, la mise aux normes, labellisation des produits, un appui marketing, la participation à des foires, des salons internationaux, la distribution des produits dans les magasins et grandes surfaces.

Cérémonie de lancement du Projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA)

Cérémonie de lancement du Projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA)

Mahamadi Sanou a expliqué que c’est dans l’optique d’aider les chefs d’entreprises porteurs d’initiatives et d’innovations économiques à faire développer leurs affaires. La maîtrise de l’activité, le caractère innovant, le potentiel de développement de l’entreprise et la création d’emploi, sont, entre autres les critères de participation au PATIA 2019. La directrice générale adjointe, Patricia Badolo, a indiqué que la réception des appels à projets, lancée ce jour court jusqu’au 9 mai prochain.

A terme, 12 entreprises seront primées pour une valeur globale de 70 millions de F CFA sous forme de paquet de services déterminés en fonction du projet de développement de l’entreprise. 5 micros entreprises recevront la somme de 4 millions chacune, 5 petites entreprises empocheront 6 millions et 2 moyennes entreprises auront 10 millions de FCFA chacune.

A écouter Patricia Badolo, un comité technique de sélection pluridisciplinaire, composé d’experts dans l’accompagnement des entreprises, de techniciens de la transformation agroalimentaire, de chercheurs, de spécialistes en finance et économie, sera mis en place pour assurer la transparence du processus de sélection des lauréats.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR