Jeux vidéo, réalité virtuelle et cinéma made in Burkina : « Starplace » dans la place !

150 total views, 2 views today

« Starplace », le nouvel incubateur panafricain spécialisé dans la promotion des jeux vidéo, de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, le cinéma 2D et 3D, a été officiellement lancé ce vendredi 1er mars 2019 à Ouagadougou. C’était en présence de plusieurs autorités dont le ministre de la culture et son collègue du commerce, le Maire de Ouagadougou, le Délégué Général du FESPACO, le 4e Vice-Président de l’Assemblée nationale et une délégation de l’Ambassade du Canada.

Depuis quelques années, les jeux vidéo ont vu leur popularité exploser à travers le monde. Ces divertissements occupent de nombreux jeunes de couches différentes. Cependant, l’industrie des jeux vidéo est peu connue dans certains pays d’Afrique notamment au Burkina Faso.

Le Burkina Faso ne disposait d’ailleurs pas de structure qui accompagne les initiatives des jeunes dans le développement des jeux vidéo ni dans la réalité virtuelle. Afin de favoriser et valoriser l’entrepreneuriat et l’innovation notamment dans les industries de jeux vidéo, de la réalité virtuelle et du cinéma 2D et 3D, « Starplace » fait place nette.

Quelques-unes de ses multiples missions consistent à travailler à mettre en lumière la créativité africaine sur le marché mondial, à agir activement sur les défis rencontrés par les start-ups dans le co-working, dans la valorisation et la commercialisation des produits, dans le développement d’expertise et dans la conquête du marché international.

Premier incubateur de ce genre présent au Burkina, Starplace a officiellement ouvert ses portes ce 1er mars à 24h de la cérémonie de clôture du FESPACO 2019. Une édition spéciale pour les acteurs du cinéma et de la télévision qui célèbrent les 50 ans du FESPACO et un jour particulier pour tout le pays qui fête 100 ans d’existence.

« Vous avez notre soutien » (Délégué général du FESPACO)

Starplace entend créer les héros de demain, les champions de demain et les légendes de demain. L’incubateur veut faire de Ouagadougou une référence dans les domaines des jeux vidéo, de la réalité virtuelle et du cinéma 2D et 3D. Le Président de Yulcom Technologies, Jérôme Lankoandé, promoteur du nouvel espace lancé, a tenu à saluer le soutien et l’abnégation des autorités qui ont bien voulu faire le déplacement.

« Vous avez notre soutien », a déclaré le Délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma. Le Maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, s’est dit « comblé » car dit-il, Starplace contribuera sans doute à faire de la Capitale burkinabè une « smart city » (Ndlr : Ville intelligente). Pour les ministres de la culture Abdoul Karim Sango, et du commerce, Harouna Kaboré, Starplace permettra de contribuer à conjuguer culture, business et modernité tout en « rentabilisant le business culturel ».

« Jérôme (Lankoandé) fait partie des jeunes qu’il faut saluer et encourager. Au lieu d’insulter sur Facebook, il faut faire comme lui », a lancé le ministre de la culture. Avant la coupure du ruban et la visite des locaux de l’espace de développement, des accords ont été signés entre Yulcom et FESPACO et entre AFP/PME et Yulcom.

A l’issue de cette cérémonie de lancement, les gagnants du hackathon ont reçu leurs prix. Ce concours a été initié à l’endroit d’une trentaine de développeurs et de graphistes formés dans le développement des jeux vidéo par Starplace depuis le dimanche 24 février dernier.

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR