Gaming : Bientôt des jeux vidéo made in Burkina Faso

En prélude à la cérémonie de lancement prévue pour le 1er mars prochain, l’incubateur Starplace a décidé de former des développeurs et des graphistes dans le sens de développement de jeux vidéo ce dimanche 24 février 2019  à Ouagadougou.

Starplace est un nouvel incubateur installé au Burkina Faso qui évolue dans la promotion des jeux vidéo, de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, le cinéma 2D et 3D. Hyppolite Sawadogo, chargé de programme de Starplace, a fait comprendre que de nos jours, les smartphones et les ordinateurs disposent d’applications de jeux vidéo.

Par contre, le Burkina Faso ne dispose pas de structures qui accompagnent les initiatives des jeunes dans le développement des jeux vidéo ni dans la réalité virtuelle. Hyppolite Sawadogo a expliqué que c’est dans cette optique que le promoteur, Jérôme Lankoandé, a décidé de mettre en place cet incubateur Starplace qui sera lancé officiellement le 1er mars prochain.

Evélia Gadegbeku est inscrite avec son équipe pour le hackathon de Starplace

Evélia Gadegbeku est inscrite avec son équipe pour le hackathon de Starplace

Ce dimanche 24 février 2019 à Ouagadougou, le centre a initié une formation avec plus d’une trentaine de développeurs et de graphistes dans le développement des jeux vidéo. A l’issue de la formation, une compétition de hackathon est prévue et les meilleurs seront récompensés par des bourses d’incubation et de l’accompagnement pour la réalisation du projet de création de jeux vidéo.

Evélia Gadegbeku, inscrite avec son équipe pour le hackathon de Starplace, a laissé entendre qu’elle vient pour acquérir de nouvelles compétences. « Cela fait plus d’une année que je suis  dans le domaine des jeux vidéo et digital. Les jeux vidéo restent un univers très peu connu et pas du tout développé en Afrique.  C’est pour cela que j’ai décidé d’en faire ma spécialité parce que je sais qu’il y a beaucoup d’opportunités dedans. Et aujourd’hui, trouver des solutions aux problématiques que l’on a, ça devient de plus en plus compliqué. Mais on peut faire véhiculer un message aux gens à travers les jeux », a-t-elle indiqué.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR