CCT-UEMOA : Deux projets lancés à Ouagadougou

275 total views, 1 views today

Le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a procédé ce jeudi 10 janvier 2019 à Ouagadougou au lancement de deux projets.

En cette date d’anniversaire de l’UEMOA ce 10 janvier 2019, le Conseil des Collectivités Territoriales de l’UMOA lance la mise en œuvre de deux programmes. Le premier se nomme Programme d’appui à la Décentralisation Financière (PRADEF) et le deuxième porte sur une « campagne @villes africaines sans enfants de la rue ». La cérémonie de lancement a été l’occasion pour les différents intervenants de saluer « la pertinence de ces projets ».

 Le PRADEF a pour principal objectif d’améliorer le niveau de vie des populations et est prévu pour s’exécuter de 2019 à 2023. « Le PRADEF est le fruit d’un cadre stratégique et traduit un programme de développement de nos collectivités territoriales. Il ambitionne de favoriser la prise de décisions politiques au niveau de l’UEMOA en faveur de la décentralisation financière par la construction d’un environnement normatif et institutionnel adéquat. Il devrait permettre la mise en place d’un mécanisme et d’instruments communautaires. Le PRADEF permettra aussi la construction et la diffusion de la connaissance afin de renforcer le pouvoir d’agir des collectivités territoriales »,  a expliqué le ministre ivoirien de la ville Albert François Amichia.

Pour l’UEMOA, l’approfondissement de la décentralisation financière est un des leviers nécessaires pour que les collectivités territoriales soient en capacité de répondre aux enjeux mondiaux, nationaux et locaux actuels.

Enfants de la rue

Cette même cérémonie a été l’occasion pour le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) de lancer sa « campagne @villes africaines sans enfants de la rue ».  Cette campagne appelle la libre adhésion des villes et collectivités territoriales.

Pour les membres du REFELA, la montée en régime du phénomène des enfants vivant dans la rue est « une menace sérieuse pour l’image et la bonne gouvernance des villes ». « La situation des enfants dans la rue est un phénomène qui tend à se banaliser dans nos villes. Un des objectifs de cette campagne est de mobiliser tous les acteurs de la société pour offrir à ces enfants des conditions de vies meilleures. Il est heureux que le REFELA prenne l’initiative de lutter contre ce phénomène », a soutenu Agathe Sy, représentante de l’épouse du Chef de l’Etat du Burkina, marraine de la campagne.

 Le REFELA compte arriver à bout de ce phénomène d’ici 2030 et des municipalités ont d’ores et déjà adhéré à la campagne. La cérémonie a été clôturée par la signature d’une convention entre le CCT-UEMOA et le Fonds mondial d’appui aux familles.

En rappel, le CCT-UEMOA est un organe consultatif de l’union créé pour donner un signal fort et clair pour une meilleure implication des collectivités territoriales dans le processus d’intégration. Il est composé de six représentants par Etat membre.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR