« En action pour zéro incident », la vision d’Iamgold Essakane SA

60 total views, 1 views today

Iamgold Essakane SA, la plus grande mine de production industrielle d’or du Burkina Faso, s’est engagée pour zéro incident au travail à travers sa nouvelle stratégie santé sécurité, le MBA 2.0 (Mind body achievement ou Esprit corps accomplissement) lancée le 15 octobre 2018. Cette nouvelle approche est une innovation du MBA classique qui touche l’ensemble de la structure organisationnelle dans les activités de prévention de la santé et sécurité au travail. Pour mieux marquer sa vison, la mine d’or d’Essakane tient du 10 au 13 décembre 2018, ses Journées santé sécurité et environnement 2018.

Les Journées santé sécurité et environnement 2018 (JSSE 2018) placées sous le thème « JSSE 2018 ! En action pour zéro incident » se déroulent du 10 au 13 décembre 2018 sur le site d’Iamgold Essakane SA à Gorom Gorom dans la région du Sahel. La cérémonie d’ouverture de ces journées est intervenue le lundi 10 décembre 2018 sous le parrainage de Remis Dandjinou, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement. Durant ces 96 heures, employés, équipes de direction, sous-traitants, visiteurs seront sensibilisés sur la santé et la sécurité au travail.

La santé sécurité est une culture d’entreprise chez Iamgold en général et à Essakane en particulier. Elle est matérialisée par l’application de politiques santé sécurité et de développement durable. Le leitmotiv de la mine est d’inculquer ces politiques aux employés qui les pratiqueront en permanence aussi bien au travail qu’à la maison. « A Iamgold Essakane SA, nos employés sont notre première ressource », a expliqué Oumar Toguyeni, vice-président Afrique de l’Ouest d’Iamgold Essakane SA.

La cérémonie d’ouverture a été parrainée par le ministre de la Communication, Remis Dandjinou

Cette volonté de sécurité continue pour tous les employés de la mine d’or a conduit à l’institutionnalisation des Journées santé sécurité et environnement (JSSE). Ces activités qui se veulent annuelles visent, selon Oumar Toguyeni, à faire un bilan des actions de prévention, d’innovations en santé sécurité afin d’en tirer les meilleures perspectives qui mettront davantage en sécurité les employés. Et le présent thème, poursuit-il, « interpelle chacun et chacune de nous et tous à la fois à davantage être co-responsables de nos comportements en santé sécurité et environnement ».

Ces journées de sensibilisation et de formation diverse s’étalent sur quatre jours pour permettre à tous les employés de la mine, plus de 2.000, et aux sous-traitants d’y participer. Ainsi, des activités récréatives telles que des sketches réalisés par des employés et par une équipe de comédiens professionnels de la Troupe de l’Espoir sont au programme. Par ailleurs, les participants seront édifiés par des témoignages poignants et vivants de personnes accidentées ayant perdu l’usage de certains membres de leur corps. Partant, l’Association des victimes d’accidents du Burkina Faso (AVA-BF) a été appelée en renfort.

Zamanoma Kaboré (milieu) a perdu quatre doigts de sa main droite, Balguissa Sawadogo (extrême droite) a perdu la moitié de son bras droit, Innocent William Atindegla (extrême gauche) a entièrement perdu son bras droit.

Zamanoma Kaboré (milieu) a perdu quatre doigts de sa main droite, Balguissa Sawadogo (extrême droite) a perdu la moitié de son bras droit, Innocent William Atindegla (extrême gauche) a entièrement perdu son bras droit.

« Ce qui nous est arrivé, ce sont des erreurs. Pour que cela n’arrive pas aux autres, c’est pourquoi nous avons accepté, sinon ce n’est pas facile, de sensibiliser les gens, leur montrer comment nous avons eu nos accidents. On dit que le meilleur médicament qu’on peut offrir à son ami, c’est de lui faire éviter le mal », a commenté Zamanoma Kaboré, président de ladite association. Présents avec deux autres membres, ils ont laissé une salle froide et très marquée après leur partage d’expérience.

Franck Yamoégo, Président du comité d’organisation a fait une mention spéciale à l’équipe de direction d’Iamgold Essakane SA pour son ouverture et son engagement permanent sur la santé sécurité qui a permis au comité d’organisation de pouvoir réaliser les JSSE 2018 et des autres années précédentes. « Cette volonté d’amélioration continue a été une fois de plus matérialisée par l’octroi de lignes budgétaires et l’acceptation d’ouvrir les JSSE aux  partenaires externes de la compagnie », a-t-il indiqué. Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, parrain des JSSE 2018, Remis Dandjinou, a salué les employés d’Iamgold Essakane SA pour leur forte mobilisation dans la tenue des JSSE qui « j’en suis sûr, dit-il, impacteront positivement vos comportements en matière de santé sécurité ».

Oumar Toguyeni d’Iamgold Essakane SA et Alice Rosine Kiba/Koumaré du CNTS ont signé la convention

Oumar Toguyeni d’Iamgold Essakane SA et Alice Rosine Kiba/Koumaré du CNTS ont signé la convention

Pour ces Journées santé sécurité et environnement 2018, Iamgold Essakane SA a signé, dans le cadre de ses objectifs de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE), un partenariat avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), représenté par la directrice générale, Alice Rosine Kiba/Koumaré. Ainsi, la société minière forte de plus de 2.000 employés, s’engage à organiser au moins deux (02) collectes de sang par an, soutenir le CNTS pour l’acquisition de réactifs et consommables de transfusion sanguine et accompagner le centre dans ses activités.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR