SIAO 2018 : La 15e édition a ouvert ses portes

La 15e édition  du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) se tient du 26 octobre au 4 novembre 2018 autour du thème : « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique ».  La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence du Président du Faso, Roch Kaboré et Julie Payette, gouverneure générale du Canada.

1998 -2018. Cela fait 30 ans que le Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) célèbre et magnifie l’art au Burkina Faso. La 15e édition du SIAO a officiellement ouvert ses portes ce vendredi 26 octobre 2018 avec le Madagascar comme pays invité d’honneur de la biennale de l’artisanat qui est placée sous le thème : « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique ».

Lire aussi : Burkina : Cérémonie d’ouverture du SIAO 2018

Eléonore Johasi, ministre Malgache en charge de l’artisanat, a fait comprendre que son pays était honoré par cette considération et ce veut être le reflet du renforcement des relations entre le Burkina Faso et le Madagascar. Elle a fait savoir que son pays était présent à ce SIAO avec des artisans dans le domaine du bois, du textile, de la soie et quelques facettes de la culture malgache. La prestation de la troupe malgache a émerveillé l’assistance.

Harouna Kaboré, ministre en charge de l’artisanat Burkinabè, a rappelé que les artisans constituent un maillon essentiel dans le tissu économique africain. « L’artisanat est un secteur dynamique et participe à la lutte contre la pauvreté. Il est donc nécessaire de reconsidérer l’apport de l’artisanat en lui accordant toute la place qui lui revient », a-t-il précisé. Il a par ailleurs invité les participants à respecter les consignes de sécurité pour la réussite du salon.

Madagascar pays invité d’honneur du SIAO 2018

Lors de la cérémonie d’ouverture, un vibrant hommage a été rendu au Président Thomas Sankara, à qui se rattache l’initiative du SIAO. Alassane Bala Sakandé, parrain de la 15e édition, s’est indigné du fait que rien ne soit dédié au Président Sankara, initiateur du SIAO, qui a été assassiné à 3 jours avant l’ouverture de la 1ère édition. Il a souhaité l’institutionnalisation d’un spécial prix « Thomas Sankara ».

« J’exhorte le commissariat général du salon, à faire en sorte que le plus grand pavillon, et le pavillon de la créativité soit dédié au Président Sankara, de même qu’un prix spécial. L’Assemblée est disposée à dégager une ligne budgétaire pour le financement du Prix Thomas Sankara », a indiqué Alassane Bala Sakandé.

A l’écouter, ce prix doit récompenser l’œuvre d’art dont l’originalité remplira l’esprit du panafricaniste comme son auteur.En rappel, pour cette édition, ce sont au total 550 stands d’expositions, 250 acheteurs et visiteurs et la participation de 25 pays africains.

Jules César KABORE et Oui KOETA

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*