Burkina : Essakane octroie 400 millions de F CFA pour la formation d’étudiants

Une signature de convention a eu lieu le lundi 15 octobre 2018 entre Iamgold Essakane SA et le ministère en charge de l’enseignement supérieur. Cette convention entre la société minière, la plus grande du pays, et le Burkina Faso vise à améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants dans deux universités du pays, une à Fada N’Gourma et l’autre en construction à Dori. Ce sont Bruno Lemelin, directeur général d’Iamgold Essakane SA et Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur qui procédé à ladite signature.

« Le partenariat doré avec la mine Essakane se poursuit avec l’appui à l’Ecole nationale des ingénieurs de Fada N’Gourma et la nouvelle université de Dori », s’exprime  Bruno Lemelin, directeur général de la mine d’Iamgold Essakane SA, pour planter le décor de la signature de la convention de partenariat entre ladite mine et le ministère en charge de l’enseignement supérieur, le lundi 15 octobre 2018 à Ouagadougou.

Ainsi, ce sont au total 400 millions de F CFA qui ont été mobilisés par la mine. Ce montant a été réparti à part égale, soit 200 millions de F CFA pour l’Ecole nationale des ingénieurs de Fada N’Gourma et la même somme pour l’Université de Dori en construction. Selon le Directeur d’Iamgold Essakane SA, ce partenariat vise à « accompagner le gouvernement dans la création de conditions favorables d’études et d’étoffer l’offre éducative dans les universités pourvoyeuses de cadres spécialisés dans les questions minières au Burkina Faso ».

Une photo de famille a sanctionné la signature de la convention – B24

Une photo de famille a sanctionné la signature de la convention – B24

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga a salué cette initiative d’Iamgold Essakane SA. « C’est l’investissement le plus durable qu’on puisse avoir puisque ces universités vont être fonctionnelles pour des générations et des générations », a-t-il dit tout en invitant les sociétés minières et autres partenaires à suivre cet exemple.

En sus de la signature de ce partenariat, dans le domaine de l’enseignement supérieur, la mine d’or y intervient également en octroyant des bourses aux deux meilleurs élèves admis au baccalauréat dans les filières scientifiques. Une bourse a ainsi été octroyée à Madiéga Blaise, seconde forte moyenne sur le plan national (la première a désisté pour poursuivre ses études en France sur fonds propres) et la seconde bourse à Dicko Boubacar, major de la région du Sahel, région hôte de la mine d’Essakane. Pour chaque boursier, c’est « un montant annuel d’environ 17,5 millions » qui est offert, précise Bruno Lemelin. 

Vidéo – Formation professionnelle : Le coup de pouce d’Iamgold Essakane SA

A noter que dans la collaboration entre universités, la mine d’Essakane reçoit des étudiants en stage. Dans cette veine, la société minière compte recruter dix (10) stagiaires additionnels pour une période d’un an non renouvelable dans les secteurs suivants : deux en géologie, deux en ingénierie minière, deux en opérations minières, deux en entretien mobile et deux à l’usine.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR