Prix Orange de l’entrepreneur social : Les favoris du Burkina

Le Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient est à sa 8e édition. Il est donc régulièrement organisé depuis huit ans pour récompenser les projets innovants basés sur les Technologies de l’information et de la communication (TIC) permettant d’améliorer les conditions de vie des populations.

L’initiative prend en compte les domaines tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, le paiement mobile, le développement durable, les réseaux sociaux. Au Burkina Faso, le prix est à sa 2e édition et 60 dossiers ont été présélectionnés à l’issue d’un appel à projets.

Lesquels ont été soumis à un vote public en ligne pour désigner le prix du public. Ce projet vient s’ajouter à neuf présélectionnés par un comité technique avant un passage devant un jury expérimenté. Parmi les 10 candidats, il faudrait retenir trois comme favoris nationaux qui bénéficieront d’un accompagnement par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises pendant plusieurs mois.

C’est ce qui a été fait ce 7 septembre 2018 à Ouagadougou au cours d’une cérémonie de remise de prix. Le 3e prix, composé de 500.000 FCFA plus une connexion internet de trois mois, est revenu au projet « Le Terroir » de Rachidatou Windpouyré.

1.500.000 FCFA plus un an de connexion internet pour le 1er prix

Le projet « Home Teacher » de Gilchrist-Roi Kéré décroche le 2e prix composé d’un million de FCFA plus une connexion internet de six mois. Le projet qui aura le plus séduit les membres du jury est celui de Izouma Sidibé. « e-Laafi » est en effet le premier Prix Orange Burkina Faso 2018 de l’entrepreneur social. Ce laurier est composé de 1.500.000 FCFA plus un an de connexion internet. Les trois lauréats du Burkina iront en compétition à l’international.

« Avec notre application gratuite, dénommée e-Laafi, les populations pourront avoir accès aux informations sur les différentes pharmacies, prendre des rendez-vous avec des cliniques depuis l’application, avoir accès à un dictionnaire des pathologies courantes et enfin une rubrique SOS Assistance médicale », a expliqué le lauréat du 1er prix, Izouma Sidibé. Pour le Directeur général d’Orange Burkina Faso, Ben Check Haïdara, tous les projets soumis ont été de meilleure qualité et embarquent effectivement les nouvelles technologies.

Tous les dix candidats ont reçu des attestations de participation.

Tous les dix candidats ont reçu des attestations de participation.

 « Pour ceux qui n’ont pas gagné cette année, il leur faut de l’abnégation. Il faut qu’ils continuent de croire en leurs projets. Ce n’est pas parce qu’un projet n’a pas été primé aujourd’hui qu’il est forcément mauvais. Donc, il faut continuer à améliorer, à apprendre de ce qui n’a pas marché afin de parfaire son dossier et ses idées », foi du DG d’Orange Burkina.

Pour rappel, le Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient s’adresse à tout étudiant, salarié ou entrepreneur de plus de 21 ans dont l’initiative a moins de trois ans et concerne le Botswana, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Madagascar, le Mali, le Maroc, le Niger, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, la Tunisie, la Jordanie, le Libéria et bien entendu le Burkina Faso.

Noufou KINDO

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR