Canada : Zoom sur un des investisseurs directs étrangers au Burkina

Le Canada est un pays nord-américain situé entre les États-Unis au sud et le cercle polaire au nord. Avec une population estimée à plus de 37 millions d’habitants en 2018, les principales villes sont Toronto, Vancouver, centre du cinéma de la côte ouest, Montréal et Québec, toutes deux francophones, et Ottawa, la capitale. La devise officielle est le dollar canadien.

Le Canada est un pays en mouvement. Son économie, ancrée dans le grand marché continental nord-américain, compte parmi les plus performantes de la planète. Son commerce international affiche une croissance soutenue. Reconnu pour sa qualité de vie exceptionnelle, le Canada est un pays multiethnique et multiculturel et s’enorgueillit de sa population hautement qualifiée.

Ouvert sur le monde, le Canada exporte plus de 40 % de ses produits, son environnement d’affaires est dynamique, orienté vers les secteurs de haute technologie et tourné vers une économie du savoir.

Malgré le ralentissement économique mondial, les perspectives économiques du Canada restent solides. Le Canada a connu l’une des meilleures croissances du PIB parmi les pays du G7 de 2014 à 2017 et devrait continuer dans cette tendance en 2018-2019.

La facilité pour créer une entreprise au Canada

Le Canada est l’un des meilleurs climats d’affaires au monde pour les entrepreneurs. Au cours des 10 dernières années, le Canada a enregistré une croissance importante de l’investissement étranger direct (IED) et de l’investissement direct du Canada à l’étranger (IDCE), ce qui reflète ses liens solides avec les chaînes d’approvisionnement mondiales. L’investissement direct canadien à l’étranger est passé de 642 milliards de dollars canadiens en 2008 à 1 121 milliards de dollars canadiens en 2017.

Ottawa la capitale du CANADA

Selon l’Economist Intelligence Unit (EIU), parmi les pays du G7 et du G20, le Canada sera le troisième meilleur endroit où faire des affaires au cours de 2018 à 2022. Le Canada est le pays du G7 où il coûte le moins cher de faire des affaires dans les deux industries du secteur numérique, soit le divertissement numérique et la conception de logiciels. Ainsi, la réglementation touchant le lancement de nouvelles entreprises est considérablement plus souple au Canada que dans les autres pays du G7.

Le Canada se classe au 1er rang des pays membres du G7 pour ce qui est des coûts les plus faibles pour les 12 industries qui composent le secteur manufacturier : l’aérospatiale, l’agroalimentaire, l’automobile, les produits chimiques et électroniques, l’énergie verte, les instruments médicaux, les composants métalliques, les produits pharmaceutiques, les matières plastiques, la fabrication de précision et les télécommunications.

Investissements directs étrangers

Des investissements directs étrangers (IDE) sont orientés vers les industries offrant de solides avantages concurrentiels qui visent principalement quatre industries : la fabrication, l’extraction minière, la pétrolière et gazière, la gestion de sociétés et d’entreprises, les finances et les assurances.

Depuis la crise financière et le ralentissement économique mondial qui a suivi, le Canada s’en est mieux tiré que les grands pays du monde pour ce qui est d’attirer l’investissement étranger direct (IED) : de 2013 à 2017, le Canada est arrivé au 1er rang des bénéficiaires de flux d’IED par habitant parmi les pays du G7 et au 2e rang parmi les pays du G20, derrière l’Australie.

Les atouts des entreprises Canadiennes

Les entreprises canadiennes ont accès à un marché de plus de 486 millions de consommateurs, qui représente un PIB combiné plus de 22 trillions dollars américains. De nombreux centres de production canadiens sont très proches des marchés américains. En  effet, 16 des 20 plus grandes villes du Canada se trouvent à moins d’une heure et trente minutes de la frontière des États-Unis.

Le Canada est un pays multiethnique et multiculturel

Le Canada est un pays multiethnique et multiculturel

Depuis l’entrée en vigueur provisoire l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG), les entreprises en activité au Canada ont un accès privilégié aux marchés de 44 pays étrangers.

L’accès préférentiel du Canada aux marchés représente plus de 1,2 milliard de consommateurs et plus de 43,6 billions de dollars américains ou 54,6% du PIB mondial. L’accès du Canada aux marchés est soutenu par un système de transport fiable et efficace, qui permet une participation efficace des entreprises canadiennes aux chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le Canada : De solides raisons pour y investir

Les facteurs économiques fondamentaux du Canada et ses avantages relatifs en matière de coûts créent un climat commercial de premier ordre.Les investisseurs sont rassurés du fait que le système bancaire canadien est classé 2e dans le monde.

Le Canada propose, entre autres, d’excellents facteurs économiques fondamentaux, de faibles taux d’inflation et d’intérêt, l’une des économies les plus solides du G7, un climat commercial hautement concurrentiel, une facilité de création et d’exploitation d’une nouvelle entreprise, un coût de fonctionnement concurrentiels, un régime fiscal concurrentiel, un milieu financier et technologique solide, l’une des mains-d’œuvre les plus instruites et les plus axées sur l’international, un lieu propice à l’innovation et à l’investissement, globalement une qualité de vie exceptionnelle et une société riche sur le plan multiculturel.

La scolarisation

Le Canada possède l’un des bassins de gens talentueux les plus scolarisés du monde et certaines des meilleures universités avec le  plus haut niveau de formation parmi les pays de l’OCDE. Ainsi, plus de la moitié de la population âgée de 25 à 64 ans a atteint un niveau d’éducation tertiaire. Par ailleurs, le Canada est aussi un chef de file mondial sur le plan du rendement des jeunes en matière d’éducation.

Synthèse de Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR