Télépaiement : La DGI lance ESINTAX version 2

3,006 total views, 4 views today

Le 12 avril 2018, la Direction générale des impôts (DGI) a procédé au lancement officiel de la première version du portail www.esintax.bf pour la télédéclaration de 15 impôts sur Internet. Après 4 mois, la DGI lance ce lundi 2 juillet 2018, la version 2 qui prend en compte désormais la télédéclaration et le télépaiement de 33 taxes et impôts en ligne.

Dans la dynamique de recherche de solutions adaptées aux besoins de la population à l’ère du digital, la direction générale des impôts (DGI) avait procédé à la mise en ligne de la première version de son portail esintax qui permettait la télédéclaration de 15 impôts.

Le système fiscal burkinabè étant déclaratif, les contribuables ont l’obligation de produire des déclarations périodiques de leurs revenus, des impôts et des taxes. C’est alors que la DGI modernise ses procédures à travers la télédéclaration et le télépaiement. 

Lire également👉 MODERNISATION DE LA FISCALITÉ AU BURKINA : ESINTAX LANCÉ

Rosine Coulibaly, ministre en charge de l’économie, a fait savoir que cette plateforme a suscité beaucoup d’intérêt auprès des contribuables qui ont trouvé en cela une opportunité de réduire les coûts liés aux démarches de déclarations et de paiement des impôts.

C’est dans cette vision que ce lundi 2 juillet 2018, la DGI a procédé au lancement de la version 2 du portail esintax qui prend en compte la télédéclaration et le télépaiement des impôts et taxes qui passe désormais de 15 à 33. Le directeur général des impôts, Adama Badolo, a fait savoir que l’ensemble des 33 impôts et taxes concerne les grandes et moyennes entreprises qui représentent au moins 80% des recouvrements de la DGI.

Adama Badolo, le directeur général des impôts

A l’écouter, à la date du vendredi 29 juin 2018, ce sont 173 contribuables qui ont adhéré à la plateforme esintax sur une cible d’environ 6 000 contribuables. Cette opération de télépaiement a été possible grâce au concours de l’association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B) qui regroupe les 14 banques au Burkina Faso.

« Plus besoin de se rendre à la DGI, ni à la banque pour s’acquitter des taxes et impôts. Le système génère automatiquement  une quittance en ligne », a fait savoir Adama Badolo. Le Président de la Chambre de Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo, a salué cette initiative. Il a estimé que cela va permettre d’améliorer les conditions des affaires.

Les fonctionnalités d’esintax.bf version 2

Le contribuable sélectionne les montants à payer et le compte bancaire qu’il souhaite utiliser pour le télépaiement en quelques clics et enregistre son ordre de virement de paiement sans avoir à se déplacer, ni auprès de sa banque, ni auprès de la DGI.

Ainsi, le contribuable émet son ordre de paiement pour un ou plusieurs impôts, et pour le montant qu’il souhaite. Il doit également sélectionner le compte bancaire à débiter pour le paiement, parmi ses comptes qu’il a enregistrés au préalable dans le système.

En rappel, le système informatisé de taxation (SINTAX) est une solution informatique qui permet de gérer les déclarations, les paiements des impôts et des taxes en ligne.

Jules César KABORE

les affairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR