Elitis Express : Plus de 21 000 passagers en trois mois

17,165 total views, 3 views today

Elitis EXPRESS est une nouvelle compagnie de transport voyageur qui dessert la ligne Ouagadougou-Bobo-Dioulasso. Grâce à l’innovation dans le secteur des transports en commun, Elitis Express entend réorganiser l’industrie au plan sécuritaire, technologique et du confort avec des services innovants et remarquables.  Dans les lignes qui suivent, Magalie Akondja, responsable commerciale et marketing de la société, en parle davantage.

Burkina 24 (B24) : Que doit-on connaître de la compagnie de transport Elitis Express.

Magalie Akondja (MA) : Elitis Express est une marque commerciale de Sissiman Tour, qui a ouvert ses portes à Ouagadougou le 14 novembre et le 15 novembre 2017 dans la ville de Bobo-Dioulasso. C’est un projet qui a été bordé et mariné pendant 3 ans. 

Elitis, c’est cette marque des élites, pas forcément la personne qui a l’argent, mais cette personne qui veut voyager dans de bonnes conditions et avec sécurité.

Il y a 3 départs par jour du lundi au jeudi. Et du vendredi au dimanche,  4 départs. Dans le mois de mars, on compte ajouter un départ de 18h30 sur les départs qui existent déjà.

Lire également : 👉 👉👉 Elitis Express : Les commodités du transport aérien dans des bus

B24 : Quels étaient les mobiles qui ont prévalu à la mise en place de la structure ?

MA : Je peux dire que c’est le besoin de desserte en qualité entre Ouagadougou-Bobo-Dioulasso, à rallier, au vu des difficultés pour les entreprises dans les grandes villes du Burkina Faso.

B24 : Quelles sont les prestations de Sissiman Tour en dehors du transport?

MA : En dehors du transport, nous faisons du service courrier, des espaces publicitaires à la gare et sur les bus.

B24 : Depuis le lancement le mardi 14 novembre 2017, quel bilan peut-on faire aujourd’hui ?

MA : Le bilan est très positif et encourageant. Nous comptons actuellement 3 mois d’exploitation avec 21 004 passagers pour 658 voyages avec des personnalités de haut niveau. Il s’agit des ambassadeurs, les directeurs généraux des sociétés d’Etat, des députés et des ex-ministres.

Elitis a réussi le pari de réduire le moyen de transport qui n’est d’autre que le bus avec les habitudes des entreprises et de l’administration au Burkina Faso. Ce qui n’était pas le cas. On voit qu’actuellement l’administration utilise  comme moyen de transport des 4×4 pour les missions. Du coup pourquoi ne pas réduire le budget de l’administration en empruntant ce moyen de déplacement ?

B24 : A la 2e édition du trophée de l’eau et de l’assainissement, une cérémonie de récompense des acteurs qui interviennent dans le secteur, Elitis Express a été distinguée. Pouvez-vous revenir sur ce prix ?

MA : C’est un immense honneur pour nous de recevoir cette gratification qui est le résultat de notre engagement dans la promotion des droits humains à l’assainissement. Nous avons fait de la qualité et de l’hygiène notre leitmotiv, vu que les bus sont les seuls à être équipés de toilettes au Burkina Faso. Au lieu de s’arrêter dans la brousse pour se soulager, chez nous, les passagers se soulagent à l’intérieur du bus. C’est un prix spécial qui est décerné à la compagnie grâce aux toilettes internes.

 B24 : Après trois mois d’exploitation, quels sont vos projets pour l’avenir ?

MA : Notre projet, c’est toujours satisfaire le client dans le domaine du transport et maîtriser l’axe Ouagadougou-Bobo-Dioulasso avec des services de qualité et de commodité.

B24 : Certaines personnes estiment que les tarifs de la compagnie sont élevés 

MA : Vu le prix, nous offrons la qualité et la commodité. Ailleurs, si vous prenez votre billet à 7 000 F CFA avec une escale à Boromo, le passager va payer son poulet à 3 000 F CFA et une bouteille d’eau à 500 F CFA. Ce qui fait 10 500 F CFA. Quand vous venez à Elitis, vous mangez, on vous donne de la boisson et on vous dépose à destination dans de bonnes conditions.

B24 : Il court beaucoup de rumeurs sur les promoteurs. Qui est vraiment derrière Elitis ?

MA : Le promoteur de Elitis Express est celui du plus grand hôtel de Bobo-Dioulasso qui est Sissiman. Le seul qui a 4 étoiles. Il a été 3 fois lauréat du prix des trophées du Faso. Il s’agit de Roland Sow. Il est promoteur de plusieurs entreprises. Il a également une chaîne de restauration.

 

Magalie Akondja, responsable commerciale et marketing de Elitis Express

Ces entreprises embauchent plus de 300 personnes et ce depuis une dizaine d’années. Il est chevalier de l’Ordre national avec agrafe commerce. Il a une longue expérience dans le groupe Bolloré où il a été directeur des opérations pendant plus de 20 ans. Avec son expérience, il n’est pas novice dans le domaine du transport puisque Bolloré fait de la logistique.

B24 : Le modèle économique utilisé par Elitis est-il viable ?

MA : La création de Elitis a fait l’objet d’une étude de faisabilité, d’un business plan et de recherche de financement auprès de partenaires. Nos partenaires sont Coris Bank, la Banque Atlantique, l’hôtel Sissiman et le Code des investissements.

Le coût total du projet Elitis est de 3,5 milliards de F CFA avec 85 emplois directs créés et un retour sur investissement en 3 ans en vue des services intégrés du groupe Sissiman comme le transport, l’hébergement et la restauration. Le projet est viable, porteur et socialement utile pour le développement touristique du Burkina Faso.

B24 : Pensez-vous que les perspectives sont bonnes ?

MA : Les perspectives sont bonnes. Actuellement, on parle beaucoup de Elitis et c’est encourageant et j’espère qu’on continuera dans ce sens.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR