Promotion et valorisation des produits locaux : Bientôt une foire « consommons local »

566 total views, 4 views today

L’association « Wa-mêdô » fait la promotion et la valorisation de la consommation des produits locaux. Elle organise la première édition du « consommons local » sur le thème : « consommation des produits locaux et création d’emploi : stratégies et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité » du 19 au 25 février 2018 à la Maison du Peuple. Le comité d’organisation a tenu un point de presse ce lundi 8 janvier 2018 à Ouagadougou.

L’association « Wa-mêdô », qui signifie en langue locale mooré « viens nous construire », est un regroupement des acteurs économiques dont l’objectif majeur est de contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso. Pour l’association, le socle de l’économie se trouve dans la consommation et la production locale.

« Wa-mêdô » estime que la production locale au Burkina Faso est un secteur plein d’avenir et constitue une alternative durable dans la lutte contre le chômage et la pauvreté en milieu rural et urbain. Ainsi, malgré l’existence d’un marché local et d’une main d’œuvre abondante, les produits locaux  manquent de circuit de commercialisation face à une forte concurrence de ceux d’importation.

Les membres de l’association « Wa-mêdô »

C’est dans cette optique que l’association organise la première édition du « consommons local » sur le thème : « consommation des produits locaux et création d’emploi : stratégies et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité » du 19 au 25 février 2018 à Ouagadougou.

Une activité qui s’inscrit dans la dynamique de la sensibilisation des Burkinabè à produire et à consommer local. Un panel-débat, une rue marchande dénommée « Burkin’Daaga », une exposition des produits locaux issus des différents secteurs d’activité, rencontre B to B, telles les différentes articulations qui vont ponctuer cette première édition.

Moumouni Dialla, le chargé de mission de l’association, a laissé entendre que le budget estimatif est d’environ 70 millions de F CFA. Par ailleurs, l’arrêté portant l’utilisation des produits alimentaires locaux dans les structures étatiques, l’association « Wa-mêdô » estime qu’il faudrait étendre à d’autres secteurs d’activité. Il s’agit du mobilier, de l’artisanat et des secteurs connexes.

Jules César KABORE

lesaffairesbf 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR