Burkina : Lancement d’une opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne

L’Etat burkinabè a procédé au lancement d’une opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne organisé par le Trésor Public, ce vendredi 7 juillet 2017 à Ouagadougou. Cette opération va se dérouler sur le territoire national du 7 au 21 juillet 2017.

L’emprunt obligataire vise à mobiliser des ressources complémentaires pour le financement du budget de l’Etat. Egalement cette opération est destinée au projet porteur de croissance et s’inscrit dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

La présente opération vise à emprunter un montant de 75 milliards de F CFA sur une période de 10 ans dont 2 ans de différé. Le nombre total des obligations est de 7 500 000  unités avec une valeur nominale unitaire de 10 000 F CFA.

 Le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, Naby Abraham OUATTARA, a expliqué que « l’Etat du Burkina Faso se tourne vers ses fils et filles pour demander de prêter leur argent pour permettre de réaliser ses projets d’investissements ».

C’est un prêt et l’Etat s’engage à rembourser avec des intérêts de 6,5% l’an net de tout impôt pour les souscripteurs résidents au Burkina Faso. Les intérêts seront reversés semestriellement (6 mois) durant la période 2017-2027, a-t-il mentionné.

Cette opération de souscription sera gérée par la Société de Gestion d’Intermédiation Boursière «Coris Bourse» avec un ensemble d’acteurs, notamment les Banques et l’Administration Publique du 7 au 21 juillet 2017.

Monsieur Yacouba Saré, Directeur Général de Coris Bourse, a laissé entendre que : « notre rôle est de structurer l’opération de l’emprunt ».

 « C’est une opportunité de placement pour les épargnants, en ce sens que la fiscalité est entièrement exonérée. Avec un investissement de 10 000 FCFA, vous avez 325 F CFA chaque semestre », a-t-il signalé.

 En rappel, cet emprunt de 2017 est le 4e du genre à la suite de ceux de 2003, 2011 et 2013.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR