Transport international : La SBTA, un trait d’union entre Ouaga et Abidjan

La Société Bonkoungou Transport d’Agneby (SBTA), assurant la liaison Ouagadougou-Abidjan, démarre officiellement ses activités ce lundi 3 juillet 2017.

Le paysage du transport burkinabè vient de s’agrandir avec l’arrivée de la société Bonkoungou Transport d’Agneby (SBTA). 

Les dirigeants de la société expliquent avoir répondu à un appel lancé par le gouvernement burkinabè lors du sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, demandant aux Burkinabè vivant à l’extérieur de revenir investir au pays. L’ouverture de la ligne Abidjan-Ouaga s’élève à presque un milliard de F CFA selon les promoteurs.

Mais la société ambitionne dans les 3 ans à venir  l’ouverture de la ligne Ouaga-Bobo-Dioulasso et Ouaga-Koudougou, ainsi que vers d’autres villes du Burkina Faso.

Les dirigeants de la société SBTA

Les dirigeants de la société SBTA

Kapieletin Soro, ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Burkina Faso, a fait comprendre que l’installation de cette société à Ouagadougou est la preuve que la coopération entre les deux pays se porte bien. Il ajoute que la SBTA va participer au rapprochement des peuples du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

Le premier départ Ouaga-Abidjan est prévu pour le 6 juillet prochain à 20h. Et à partir de cette date, il y aura tous les jours un départ à la même heure. 

Le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Souleymane Soulama, a laissé entendre que « toute société qui vient apporter de l’offre de transport de voyage dans notre pays, nous devons l’accompagner ». « Nous voulons que le parc automobile de transporteurs de personnes puisse être de qualité pour nous éviter beaucoup d’accidents et de drames sur nos routes », a-t-il ajouté.

Il a encouragé le promoteur de la société et a déclaré que le sieur Bonkoungou constitue un exemple pour les compatriotes. Il a également profité pour lancer un appel aux Burkinabè vivant ailleurs à lui emboîter le pas et à investir dans le pays.

Les invités et les officiels ont fait une ballade dans le bus de la société à travers la ville de Ouagadougou. Les bus sont équipés d’un Wifi à bord ainsi que d’un dispositif pour le chargement des téléphones.

Souleymane Soulama , le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière

Le parrain de la cérémonie, Bénéwendé Stanislas Sankara, a exprimé un sentiment de fierté « de voir des jeunes promoteurs burkinabè revenir investir chez eux ». 

Pour rappel, Bonkoungou Paleowoego Boukary est le père fondateur qui a commencé l’activité du transport avec un seul véhicule en 1990.  En 2000, il a associé ses enfants et ses neveux dans la gestion. C’est ce qui a permis de transformer l’activité informelle en société.

La société existe depuis 17 ans en Côte d’Ivoire avec une flotte de plus de cent véhicules et relie plus de 10 grandes villes. La société sert plus de 600 000 voyageurs par an avec une création de 310 emplois directs. 

La SBTA évolue également dans les travaux de construction des routes, le bâtiment, les travaux publics et le génie civile.

Jules César KABORE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR