PNDES : La Nouvelle vision de la Direction générale des impôts

La Direction générale des impôts (DGI) a  organisé une session de validation de son plan stratégique 2017-2021. Cette rencontre visait à mettre l’ensemble du personnel sur le même niveau d’information sur cette vision. C’était ce mercredi 31 mai 2017 à Ouagadougou.

Cette session de validation du plan stratégique 2017-2021 de la direction générale des impôts (DGI) intervient dans le contexte de la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

En effet, pour actionner le PNDES, dont le coût au niveau interne est estimé à plus de 15 000 milliards de F CFA, le département de l’économie, des finances et du développement est sollicité pour mobiliser   plus de 9 000 milliards de FCFA, soit 63,8%. Il est attendu de la DGI, une contribution de 55,1 % de cet objectif.

C’est dans cette optique que la direction a  élaboré un plan stratégique 2017-2021 à la suite de celui de 2007-2015. Il s’agit d’une nouvelle vision sur laquelle l’institution veut inscrire ses actions pour les années à venir.

 « Notre ambition c’est de faire de la direction générale des impôts une administration moderne et performante tout en améliorant le niveau de collecte des impôts », a affirmé le directeur général des impôts, Adama Badolo.

Pour lui, l’informatisation intégrale de l’administration vise à permettre aux contribuables de payer leurs impôts via Internet et d’améliorer le cadre de travail des agents.

Les participants

Il précise également que ce plan stratégique vise à la simplification de la législation fiscale avec l’adoption d’un nouveau code général des impôts pour améliorer les procédures fiscales.

Le plan stratégique de la direction générale des impôts a été élaboré par des experts et ce mercredi 31 mai, il est soumis pour appréciation. Souleymane Séré, représentant des concepteurs du plan, explique qu’il est construit de façon inclusive.

«Les axes retenus c’est la mobilisation des recettes budgétaires, la construction d’une relation de partenariat et de confiance avec le contribuable et enfin, le renforcement institutionnel de la DGI », a-t-il fait comprendre.

A l’écouter, ce sont  des actions de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales et l’amélioration de la qualité du service rendu aux contribuables qui constituent, entre autres, les stratégies proposées dans le plan pour permettre à la DGI d’atteindre les objectifs du PNDES.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR