SEMICA-SAMAO : Vers une fusion en 2018

La 6e édition du Salon International de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA) se tiendra du 25 au 27 mai 2017, au centre international de conférences de Ouaga 2000. Le comité d’organisation a tenu un point de presse ce lundi 22 mai 2017 à Ouagadougou.

Le Salon International de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA) est un cadre d’échange qui rassemble chaque année depuis 2012, des acteurs africains et internationaux des filières énergies, mines et carrières à Ouagadougou. « Partenariats public-privé », c’est sous ce thème que se tiendra la 6e édition du 25 au 27 mai 2017 à Ouagadougou.

 « Le choix de ce thème a été motivé par notre curiosité de savoir le rôle que pourraient jouer les secteurs de l’énergie et des mines, dans le succès du PNDES, qui est en majorité bâti sur les partenariats public-privé », a expliqué le commissaire général du SEMICA, Innocent Belemtougri.

Il fait comprendre qu’il s’agira pendant trois jours de tenter de comprendre les avantages et les difficultés de ce type de collaboration entre les Etats et les investisseurs privés. Pour cette édition, c’est plus de 3  000 participants de plus de 30 nationalités qui sont attendus.

Des conférences thématiques, des rencontres d’affaires B2B, des expositions, du networking et une cérémonie de récompense des meilleurs acteurs vont marquer cet événement panafricain. La cérémonie de récompense sera parrainée par Philippe Ouédraogo de X-Mines, un des premiers africains dans le domaine minier. 

En termes de perspectives, le SEMICA et la Semaine des activités minières de l’Afrique de l’Ouest (SAMAO) devraient aller vers une fusion en 2018.

« Nous avons répondu à l’appel du gouvernement de tenir le SEMICA dans le cadre harmonisé de la SAMAO. Nous avons marqué notre accord. Nous allons joindre nos forces avec l’administration publique afin que le Burkina Faso puisse disposer d’un cadre pour promouvoir ses ressources et attirer plus d’investisseurs», a confirmé Innocent Belemtougri.

Dans l’optique de permettre au grand public de vivre le SEMICA 2017, l’accès sera conditionné par le port du badge visiteur gratuit à retirer auprès des partenaires et sponsors.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR