PNDES : L’UE débourse plus de 76 milliards de F CFA

Le ministre de l’économie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly, et le directeur général de la coopération internationale et le développement de la commission européenne, Stéphano Manservisi, ont procédé ce lundi 27 février 2017 à Ouagadougou, à la signature d’un accord de financement de plus de 76 milliards de FCFA sous forme d’appui budgétaire.

Comme annoncé lors de la conférence des partenaires du Burkina Faso à Paris le 7 et 8 décembre 2016, l’Union européenne soutient la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Une convention a été signée ce 27 février 2017 à cet effet.

Par cet accord, l’Union européenne met à la disposition du Burkina Faso, un montant de 117 millions d’Euros, soit plus de 76 milliards de F CFA pour le financement du « programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience au Burkina Faso (PASANAD) ».

Ce programme d’appui budgétaire a pour objectif global de contribuer à la réduction de la pauvreté  au Burkina,  à travers l’amélioration de la gouvernance dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et au renforcement de la résilience.

Concernant la coopération avec l’Union européenne, le ministre de l’économie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly, affirme que « c’est une satisfaction totale puisque les fonds sont engagés à plus de 85% à l’heure actuelle».

L’Union européenne au cours de la conférence de Paris avait annoncé 800 millions d’Euros. Le directeur général de la coopération internationale et le développement de la commission européenne, Stéphano Manservisi a annoncé que « d’autres instruments seront mobilisés pour accroître cette somme ».

En rappel, le PASANAD concerne la période 2017-2021 et est placé sous la tutelle technique du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques. La signature de cet accord vient confirmer la vitalité de la coopération entre l’Union européenne et le Burkina Faso.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR