Contrôle de la qualité des produits sur le marché : ABNORM fait son bilan de 2016

L’Agence burkinabè de normalisation de la qualité et de métrologie (ABNORM), est la structure chargée de la  mise en œuvre du plan d’action de la politique nationale qualité. ABNORM a fait son bilan annuel de 2016, selon un communiqué parvenu à Burkina24.

L’ABNORM est la seule structure au niveau national chargée d’élaborer des normes de qualité. L’un des objectifs clé de l’ABNORM est de couvrir tous les secteurs prioritaires du Burkina Faso en matière de normalisation (notamment les secteurs de l’alimentation, de l’électrotechnique, de l’environnement et du bâtiment et génie civil).

Ainsi, la certification des produits et services permet d’assurer la protection du consommateur, la confiance entre le client et le fournisseur, l’assainissement et la transparence du marché, la compétitivité des entreprises, etc. En 2016, lABNORM a procédé au contrôle régulier des instruments de mesure et de la qualité des produits commercialisés.

Des balances, des bascules, des ponts bascules, des pèse-balles, des distributeurs routiers, des compteurs volumétriques, appartenant aux acteurs du coton, aux industriels, et commerçants de tous ordres ont été contrôlés sur toute l’étendue du territoire national pour les instruments de mesure. On retient que sur 4746 instruments contrôlés, 3717 instruments ont été jugés conformes.

Pour ce qui concerne la qualité, c’est le carburant et des lubrifiants dans les stations-services, des huiles alimentaires, du sel alimentaire qui ont été contrôlés durant l’année 2016. On note que  sur 4220 échantillons analysés, 23 ont été jugés non conforms aux normes en vigueur. Egalement, l’ABNORM  traite les demandes d’obtention du certificat national de conformité (CNC). Pour l’année dernière, 996 demandes ont été étudiées.

En cas de qualité douteuse, l’ABNORM peut être saisie aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.

En rappel, L’ABNORM a été créée le 18 juillet 2012 suite à la fusion de la direction générale de la qualité et de la métrologie (DGQM) et de FASONORM, l’Organisme National de Normalisation du Burkina Faso.

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR