Burkina : De l’eau YILMA depuis Koubri

Une nouvelle marque d’eau minérale a vu le jour au Burkina. Il s’agit de YILMA. L’usine de production a été inaugurée ce jeudi 9 février 2017 à Koubri.

YILMA signifie en langue nationale mooré, « propreté ». C’est le nom de la nouvelle eau minérale embouteillée dans la commune rurale de Koubri,  située à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou.

La Société YILMA SA en est la productrice. Elle est déjà pionnière dans le secteur avec le produit YILEMDE, une eau minérale vendue dans des sachets plastiques.  L’inauguration du complexe industriel a eu lieu ce 9 février. Il est bâti sur une superficie de 3 hectares et comprend deux unités de production d’eau emballée dont une pour les sachets de la marque YILEMDE et une pour les bouteilles de la marque YILMA.

L’usine est constituée d’un forage, d’une station de traitement, d’une ligne de soufflage avec une capacité de production journalière de 168 000 bouteilles et de 240 000 sachets. Le nouveau produit, YILMA,  se présente sous les formats de 24cl, de 50cl et 150cl.

L’unité de production implantée à Koubri fait la fierté des habitants de la localité, a déclaré Marcel Zoungrana, maire de la commune. Il ajoute qu’elle vient aider à atteindre l’un des objectifs majeurs du conseil municipal, celui de l’accroissement de l’offre d’emploi des jeunes dans la commune et aussi l’élargissement des recettes fiscales.

Après ce geste, YILMA peut désormais couler à flot !

Le marché de l’eau minérale au Burkina est marqué par une prolifération de marques, au point qu’il est possible de croire à une saturation. L’administrateur général de YILMA SA, Amado Traoré, rassure qu’ «  au Burkina Faso, il n’y a rien qui est saturé ». « On peut faire tout ce qu’on veut,  pourvu qu’on mette la rigueur et la qualité. Au contraire, on a besoin d’investisseurs dans tous les secteurs », a-t-il expliqué.

Le ministre du commerce, Stéphane Sanou, président de la cérémonie, lui a donné raison.  Il affirme que YILMA est un investissement de plus de 3 milliards de F CFA avec la création de 75 emplois directs dans la commune de Koubri. « A l’issue de la visite, nous avons été émerveillés. Nous avons vu des investissements modernes et un cadre très hygiénique qui rassure », a-t-il apprécié.

Remise de don à la commune de Koubri

La prolifération des eaux minérales favorise la production des sachets plastiques qui détruisent les sols. Les responsables de la société affirment en être conscients et ont pris des dispositions à ce propos.

 Pour Pascal Soré, directeur de YILMA SA, « nous avons à cœur la réduction de l’impact environnemental des sachets à travers l’utilisation de plastiques biodégradables certifiés« .

La cérémonie d’inauguration de l’usine a été marquée par une remise de don à la commune et à l’orphelinat.

Il s’agit de ballons pour la jeunesse, de vivres pour les veuves et du matériel informatique pour la mairie. En rappel, l’entreprise YILMA SA  a vu le jour en 2015.

Jules César KABORE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*