Commande publique : L’ARCOP forme des journalistes

L’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) a organisé du 20 au 21 décembre 2016 à Loumbila un atelier d’information des journalistes sur la commande publique. Cette rencontre visait à mieux outiller les médias sur les principes des marchés publics.

Durant deux jours à Loumbila, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) a initié des journalistes aux principes de la commande publique. Cette formation visait à donner les rudiments nécessaires de la commande publique à plus d’une cinquante de journalistes de la presse écrite, de la presse en ligne et audiovisuelle.

L’ARCOP a pour mission de réguler les marchés publics au Burkina. Ainsi, elle est chargée de la formation et de l’information des acteurs intervenant dans le domaine de la commande publique.  A propos de cet atelier Tahirou Sanou, Secrétaire permanent de l’ARCOP, affirme que : « c’est pour donner la teneur des textes en vigueur, des innovations et des projets des textes en cours d’adoptions aux journalistes ».

Les journalistes en seance de travail

Les journalistes en séance de travail

L’année 2016 a été marquée par l’adoption de la loi pourtant réglementation générale de la commande publique qui vise à réduire la lourdeur administrative dans la commande publique.

« La commande publique a ses exigences que tout journaliste doit s’imposer, vérifier, équilibrer l’information, s’assurer avant de dénoncer tout ce qui s’apparente à la fraude ou à la corruption afin de ne pas se verser dans la légèreté » a déclaré le président de l’ARCOP, Dramane Milloho.

La présentation de l’ARCOP, le cadre réglementaire et la procédure de passation des marchés publics, le code d’éthique et déontologie de la commande publique et l’apport des medias dans la bonne gouvernance des marchés publics : état des lieux et perspectives, sont les différentes communications qui ont ponctué cette formation du 20 au 21 décembre 2016 à Loumbila.

Cette dernière communication a été présentée par Parfait Silga, rédacteur en chef du journal Notre Temps, a qui émis des recommandations à l’endroit de l’ARCOP. Il s’agit de diffuser régulièrement le bulletin d’information aux médias et de renforcer le rôle d’interface de la cellule communication avec les journalistes. Egalement à l’endroit des journalistes, le communicateur a sollicité de poursuivre les efforts de spécialisation des journalistes et le renforcement des desks dans les rédactions.

Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l'ARCOP

Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP

Au sortir de cet atelier, les journalistes ont eu des connaissances précises sur le dispositif de gestion des marchés publics afin de mieux améliorer le traitement de l’information relative aux marchés publics.

En rappel, l’ARCOP organise depuis 2011 des rencontres d’échanges avec les hommes des médias afin de leur permettre de mettre régulièrement à jour leurs connaissances sur les innovations de la réglementation et la recherche d’une bonne gouvernance des marchés publics.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR