Marchés Publics au Burkina : Le PNUD renforce les capacités des acteurs

Le programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec de l’économie, des finances et du développement, organise du 04 au 07 octobre 2016 à Ouagadougou, une session de formation sur la passation des marchés publics au profit des acteurs de la chaîne de la dépense publique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Clémence Edith Yaka, ministre déléguée chargée du budget, représentant, Hadizatou Rosine Coulibaly, ministre de l’économie, des finances et du développement.

Le processus de passation de marchés publics et des délégations de service public, tel est le module dispensé aux acteurs de la chaîne de la dépense publique nationale. Initié par le PNUD et sur la demande du gouvernement du Burkina, cet atelier qui se tient à Ouagadougou, conforte l’engagement des autorités burkinabè à moderniser et à transformer les méthodes et procédures, conformément à un mode de gouvernance basé sur la gestion axée sur les résultats.

Les ambitions actuelles de notre pays qui sont traduites dans le PNDES, commandent de l’avis de madame le ministre délégué au Budget, que les acteurs soient bien outillé, pour prendre une part active au processus de développement du pays. Au regard de ces ambitions le processus d’assainissement du secteur de la commande publique s’avère impérieuse en vue d’accroître le rythme de notre processus de développement tout en garantissant le principe de la bonne gouvernance.

Edith Clémence YAKA, ministre délégué chargé du budget a traduit la gratitude du gouvernement au PNUD, pour cet appui de qualité, dans un secteur vital pour le développement du pays. De l’avis du ministre en charge du Budget, cet appui du PNUD, intervient dans un contexte de relecture globale de la réglementation dans le domaine des marchés publics et des délégations de service.

De l’avis du directeur pays du PNUD, cet atelier animé par un expert de l’institut du PNUD va permettre de développer les capacités des participants afin de mener à bien et de manière économique les achats des biens , services et travaux conformément aux règles et règlements financiers ainsi qu’aux procédures et principes communément reconnus.

En rappel, le Burkina Faso a engagé depuis quelques mois des réformes dans le secteur des marchés publics (relecture globale de la réglementation générale des marchés publics et des délégations de service public, adoption de la loi N°020/AN du 22 juillet 2016 sur l’allègement des conditions d’exécution des projets, programmes et activités de développement).

Source : MEFD

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR