BOAD: Des prêts de 85 milliards de F CFA approuvés

Le Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a tenu sa 102e réunion le vendredi 23 septembre 2016, à Ouagadougou. Dirigés par le président de l’institution, Christian Adovelande, les travaux ont approuvé neuf nouveaux prêts à moyen et long terme, nous apprend Sidwaya.

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) entend renforcer ses interventions pour être en phase avec l’augmentation prévisible des besoins d’investissements des pays-membres.

C’est la raison pour laquelle la 102e réunion du Conseil d’administration, qui s’est tenue, le vendredi 23 septembre 2016, à Ouagadougou, s’est focalisée sur les perspectives 2016-2020 et le budget-programme 2017-2019.

Les membres du Conseil d’administration de la BOAD ont apprécié les directives générales qui vont permettre l’élaboration desdits documents de référence. Ils vont être soumis pour amendement en décembre prochain. Sur la même lancée, le nouveau modèle de tarification des prêts de la BOAD a été examiné.

« Ce nouveau modèle  devrait permettre à notre institution d’aligner ses pratiques sur les standards internationaux en la matière en pratiquant une facturation plus souple de ses prêts », a expliqué le président de la BOAD, Christian Adovelande.

Le communiqué final des travaux  a mentionné que neuf nouveaux prêts à moyen et long terme, d’un montant total de 85 milliards de FCFA,  ont été approuvés. « Ils portent à 3971,4 milliards de FCFA le montant global des financements à moyen et long terme de la BOAD, correspondant à 990 opérations. Une nouvelle opération de court terme de 5 milliards de F CFA porte, par ailleurs, sur  le montant total des financements à court terme  à 241,4  milliards de FCFA pour 30 opérations », a stipulé le communiqué.

Ce qui porte, selon les conclusions, les financements cumulés de la BOAD à 4212,8 milliards de FCFA pour 1020 opérations. Les prêts accordés ont porté, par exemple, sur le financement de la mobilisation et la valorisation des eaux de surface dans le Plateau central, de la rénovation et l’extension de AZALAÏ Hôtel Indépendance de Ouagadougou au Burkina Faso  ainsi que l’aménagement et le bitumage de la route Buba-Catiò en Guinée Bissau.

Au niveau du secteur de l’énergie, le Conseil d’administration s’est également penché sur trois projets « importants » à savoir le développement des pôles de production à vocation régionale, l’interconnexion des réseaux et la production privée d’électricité.

Même si depuis le début de ses activités opérationnelles en 1976, les prises de participation de la Banque s’élèvent à 128 milliards de F CFA pour 78 opérations, le président a reconnu la nécessité de revoir la stratégie. Par ce canal, la BOAD a soutenu l’émergence d’entreprises d’envergure et contribué au développement et à la diversification du secteur  financier au sein de l’UEMOA.

Le premier responsable de la Banque a exprimé sa gratitude aux autorités burkinabè qui ont permis la tenue de la rencontre à Ouagadougou. C’est un signe, selon Christian Adovelande, qui témoigne de leur attachement à l’institution et à l’intégration régionale.

En rappel, créée le 14 novembre 1973, la BOAD a démarré ses activités en 1976. En tant qu’institution commune, elle se charge de financer le développement et de promouvoir l’intégration économique dans les pays de l’espace UEMOA.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR