SEMICA 2016 : « C’est le lieu où l’Afrique se vend aux investisseurs »

La 5e édition du Salon International de l’Energie, des Mines et des Carrières (SEMICA), a ouvert ses portes ce 26 mai 2016. Jusqu’ au 28 mai, les acteurs mondiaux des filières énergies, mines et carrières auront l’occasion de nouer des partenariats et promouvoir leurs produits.

Cette année la part belle est consacrée à la transition énergétique et a la Responsabilité sociale des entreprises (RSE). Sous le thème «Transition Énergétique & RSE dans les Entreprises Minières en Afrique», la 5e édition du SEMICA sera un cadre de réflexion autour de quatre conférences.

«Comment améliorer la gouvernance et la transparence des revenus miniers ? Quel rôle les Institutions financières de développement ont-elles à jouer dans le secteur minier africain ? Et enfin, quel rôles les Entreprises minières devraient ou gagneraient à jouer pour un développement harmonieux endogène et inclusif de leurs activités, ainsi que pour un développement global du secteur minier africain et surtout dans le cadre de leur Responsabilité Sociale d’Entreprise RSE», tels sont les questionnements auxquels le SEMICA va tenter de trouver les réponses adéquates selon son président Innocent Belemtougri.

Comme innovation majeure, une place de choix est accordée aux femmes, à travers le concept « Women in Africa Mining ». Une conférence se tiendra sur le sujet.

Devraient être présents des autorités nationales et 15 pays de la CEDEAO. Selon Innocent Belemtougri, le cadre est bien indiqué pour fournir à l’Afrique des pistes, afin de tirer le meilleur parti de ses ressources naturelles : «C’est le lieu où l’Afrique se vend aux investisseurs. Le secteur de l’énergie, le secteur des mines sont des secteurs où il y a beaucoup de technologies qui viennent d’ailleurs, en dehors du continent africain. Et nous avons besoin de cet échange avec ceux qui possèdent cette technologie afin de développer ces secteurs».

Pour le principal sponsor, le SEMICA est bien et bel une occasion d’échanges fructueux. « Nous sommes partenaire du SEMICA depuis les tous débuts, il y a cinq ans. On est un des principaux sponsors parce que nous estimons que cet événement est pour nous un moyen de mettre en avant notre capacité de service au Burkina Faso», a déclaré Pierre Fonkenell, Directeur général de Burkina Equipements.

Ce sont au total 3000 participants nationaux et internationaux qui sont attendus. Et pour permettre au plus grand nombre de le vivre, l’accès au SEMICA 2016 est gratuit.

Issouf NASSA

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR