Nigéria: l’économie vire au rouge au premier trimestre 2016

Le premier trimestre 2016 n’aura pas été une excellente période pour la première puissance économique africaine, le Nigéria, qui selon des données officielles publiées le 21 mai par le Bureau national de la statistique (NBS) a viré au rouge. Ainsi, le PIB de la première puissance économique africaine s’est contracté de 0,36% entre le 1er  janvier et le 30 mars de l’année en cours contre une croissance de 2,11%  durant le dernier trimestre 2015.

«Les chiffres enregistrés au premier trimestre 2016 représentent la pire performance de l’économie nigériane depuis le milieu des années 1990», a déclaré John Ashbourne, analyste Afrique chez le cabinet d’études Capital Economics, dans une note de recherche. «La plus grande chute de la croissance a été enregistrée dans le secteur de l’industrie manufacturière qui a été ébranlée par une politique de change complexe et rigide», a-t-il ajouté.

Ce n’est un secret pour personne, le Nigéria qui est le premier pays producteur de brut en Afrique, tirant 70% de ses revenus et environ 90% de ses recettes en devises des exportations du pétrole, subit de plein fouet  la dégringolade des cours du pétrole sur le marché international.

A cela il faudra ajouter la forte dépréciation du naira par rapport au dollar à l’origine de l’inflation qui a atteint 13,7% en avril dernier, soit son plus haut niveau depuis six ans, selon le NBS et rapporté par l’Agence Ecofin.

Selon l’Agence Ecofin, les analystes prévoient la révision à la hausse du taux d’intérêt directeur  et la dévaluation de la monnaie nigériane, le naïra  dans les semaines à venir.

Kouamé L-Ph Arnaud KOUAKOU

Lesaffairesbf

Source: Agence Ecofin

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR