GALIAN 2015 : DEUX NOUVEAUX LAURIERS POUR BURKINA24

La Nuit du communicateur a finalement pu se tenir ce 3 juillet 2015, après le report du 26 juin 2015. Les lauréats de cette année ont été révélés, avec de nouveaux défis à relever pour la presse burkinabè.

Près de trois cent œuvres présentées et 26 ont été célébrées lors de la 18e Nuit du communicateur, ce 3 juillet. Par ailleurs, 18 prix spéciaux ont été décernés par 12 donateurs.

Mais avant, le ministre de la communication, Frédéric Nikiéma, a d’abord commencé par présenter ses excuses pour le report du 26 juin, dû à une défaillance technique. La partie a été rattrapée ce vendredi.

Sur le plan de la qualité des productions, les différents jurys ont une fois de plus déploré la non maîtrise des genres et des formats du métier. Le ministre de la communication et le président d’honneur, Chérif Sy (il lui a été décerné un Galian d’honneur pour son parcours), par ailleurs président du Conseil national de la transition (CNT), ont insisté sur la nécessité d’une  formation plus adéquate des journalistes et également une amélioration de leurs conditions de vie.

Concernant tous ces points, le ministre de la communication a annoncé plusieurs initiatives  de son département en vue d’y apporter des solutions.  Il s’agit, entre autres, de  la relecture des textes régissant la presse, la dépénalisation des délits de presse, de la défiscalisation des produits de presse et  la mise en place d’un fonds de soutien à la presse.

Les Galian aux journalistes. Pour revenir aux Galian, le président d’honneur de cette 18e édition a abordé  la  question de la paternité de leur organisation.

« Il est désormais temps que l’organisation des prix Galian soit  assurée et assumée par les professionnels des médias eux-mêmes, avec l’appui des pouvoirs publics, ditil.  

Plus qu’un vœu, il s’agit-là d’un combat que nous avons mené  depuis longtemps, pour qu’en plus de l’auto-formation et de l’auto-régulation,  les  Galian soient aussi l’occasion pour les hommes et femmes de médias de reconnaître en toute responsabilité et en toute autonomie, les meilleurs d’entre eux ».

Pour le reste, Burkina24 a été une fois de plus primé lors de cette Nuit du communicateur.

Le média a en effet reçu le Galian de la catégorie Pure Player en presse en ligne.

Le rédacteur en chef de Burkina24, Abdou Zouré, a également reçu un prix dans la catégorie compte rendu pour son article sur la marche des femmes le 27 octobre 2014 contre la modification de l’article 37 de la Constitution.

Ce qui porte désormais à sept, les lauriers glanés par ce média en ligne depuis sa création, il y a quatre ans.

La Rédaction

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR