Efficacité dans le leadership : faire grandir ses ambitions

Les leaders d’aujourd’hui doivent concilier des rôles multiples et servir des publics multiples, tout en communiquant une vision primaire. Le leader doit chercher à inspirer les employés à souscrire à sa vision, puis se transformer en un rôle de sage de l’industrie contribuant à faire progresser l’entreprise, l’industrie toute entière. Il est un penseur créatif.

Un leader efficace est, par essence, un conteur d’affaires qui joue cinq rôles clés: futuriste, historien, ambassadeur, analyste et anti-conformiste. La maîtrise de ces rôles de la communication pourrait aider les entrepreneurs d’aujourd’hui dans le perfectionnement de leurs compétences en leadership.

Il y’a d’abord d’un rôle de leadership classique dans lequel le chef joue le rôle du futuriste qui définit la direction attendue de la société. Dans les activités courantes, toutes les parties prenantes; des clients aux employés, des partenaires, fournisseurs aux médias comptent sur le leader pour transmettre des connaissances sur l’organisation et comment vous allez y arriver.

C’est son point de vue de directeur général qui aide les gens à relier les points entre leurs activités quotidiennes, et l’orientation future de l’entreprise.

Les tenants et les aboutissants de la société, les origines de l’entreprise sont tout aussi important à savoir pour les gens veulent savoir où se dirige votre entreprise. Il va donc falloir  enfiler la qualité d’historien en déshumanisant l’entreprise, en particulier celle qui est orientée vers le produit, et en créant des messages forts autour des origines de celle-ci.

Vendre l’entreprise, ou du moins ses produits c’est le plus fondamental ; le leader efficace sera celui qui reflète l’image de son entreprise : servir d’ambassadeur est le style de communication vis-à-vis de ses employés, les médias, et le public d’une manière générale. Il s’agit de véhiculer une vision globale de l’entreprise, sa mission et ses valeurs.

Le bon leader devrait également veiller à la culture du rendement, de l’excellence et la transmettre aux employés. Leader = analyste  = prévisionniste. Les leaders sont au courant des dernières tendances, des possibilités et des problèmes dont leurs industries pourraient être confrontés, afin de prendre les dispositions adéquates.

En fonction de la situation, le bon dirigeant sait s’adapter. D’origine il est non-conformiste et se fie plus à sa vision en tant que leader. Cela aide à se démarquer de la concurrence et de donner un véritable leadership.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : pourlentrepreneur.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR