Rencontre du CAMES à Ouagadougou : les participants élaborent un projet d’accord qui sera validé à Libreville

Bertrand MBATCHI, secrétaire général du CAMES, «la grande conclusion, c’est d’abord qu’on est tombé d’accord" ©Burkina24

Bertrand MBATCHI, secrétaire général du CAMES, « la grande conclusion, c’est d’abord qu’on est tombé d’accord » ©Burkina24

La Rencontre internationale des dirigeants d’entreprises et des patronats de l’espace CAMES, s’est achevée ce vendredi 18 juillet sur un accord provisoire. En effet, les participants se sont accordés sur la nécessaire synergie entre formation et emploi ce qui permettra de réduire le chômage sur le continent.

Il s’agit de trouver une adéquation formation/emploi dans le renforcement des liens entre Universités et Entreprises. Le projet d’accord de cette rencontre sera finalisé à Libreville au Gabon en octobre 2014.

Pour Bertrand MBATCHI, secrétaire général du CAMES, «la grande conclusion, c’est d’abord qu’on est tombé d’accord, que nous ayons un accord cadre et sur le principe tout est Ok et désormais nous devons travailler main dans la main selon un cadre indiqué, avec le FOPAO (Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest). Nous avons envisagé signer cet accord officiellement lors de le tenue de la table ronde de partenaires techniques et financiers à Libreville en octobre 2014, tout est compris dans cette accord».

Michel Kouadio LOUKOU, représentant de la FOPAO et du Patronat Ivoirien s’est dit ravi car, «le projet d’accord que nous avons signé avec le CAMES, est une bonne chose pour nos jeunes, qui n’attendent que l’emploi. Il ne faut plus former des chômeurs».

La rencontre de Ouagadougou aura également permis de soulever clairement la volonté des parties de travailler ensemble pour répondre à la problématique de l’adéquation formation/emploi et la qualité des ressources humaines et de dégager un consensus traduit par un partenariat de gagnant-gagnant entre l’entreprise et l’université.

La pérennisation de ce cadre de concertation, en vue de soutenir le plan stratégique de développement du CAMES autour d’une dynamique fondée sur un enseignement supérieur et une recherche intégrant les valeurs entrepreneuriales, favorisera les synergies public et privé pour une meilleure employabilité des jeunes et une création de richesse, et valorisera la recherche au service d’un développement durable.

Boureima LANKOANDE

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR