Promotion du civisme fiscal : La DGI à la recherche d’une stratégie

Dans l’optique de promouvoir le civisme fiscal, la Direction générale des impôts (DGI) a organisé un atelier d’échanges le 2 juillet 2019 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre était de doter l’administration fiscale d’une stratégie visant à maintenir le civisme fiscal au Burkina Faso.

La mission assignée à la Direction générale des impôts (DGI) est essentiellement le recouvrement. Pour plus d’efficacité dans cette mission, la structure a mis en place de grandes innovations notamment la plateforme de télé-procédures Esintax.bf.

Malgré ces réformes, la directrice générale adjointe des impôts, Brigitte Samma, a fait savoir que la DGI reste confrontée à l’incivisme de nombreux contribuables, ce qui a pour conséquence un accroissement inquiétant du volume des restes à recouvrer au fil des années.

C’est dans cette optique que la DGI et le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS) ont organisé un atelier d’échanges dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie de promotion du civisme fiscal, le 2 juillet 2019 à Ouagadougou.

Lire également 👉Contrôle fiscal des opérations complexes : La DGI outille ses acteurs à Ouaga

L’objectif général est d’optimiser la collecte des recettes, des impôts et des taxes à travers une adhésion volontaire par l’ensemble des contribuables.

A écouter Brigitte Samma, cette stratégie de promotion du civisme fiscal va permettre aux services des impôts, de faire face aux défaillances récurrentes de nombreux contribuables quant à l’exécution de leurs obligations vis-à-vis du fisc.

Elle a indiqué que le diagnostic de la situation du fichier des contribuables immatriculés a relevé un nombre élevé dans la création d’entreprises ces dernières années, toute chose qui devrait s’accompagner de l’accroissement substantiel des recettes. Pourtant, cette relation n’est pas respectée. La mobilisation des ressources reste un enjeu majeur.

En rappel, l’élaboration de la stratégie entre dans le cadre du plan stratégique 2017-2021 de la DGI. Elle résulte d’une étude sur l’élaboration d’une stratégie sur la promotion du civisme fiscal au Burkina Faso.

Par ailleurs, la Direction générale des impôts (DGI) prévoit en 2019, au titre des mobilisations de ressources, 859 milliards F CFA contre 746 milliards en 2018, soit un taux d’accroissement de 15%.

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR