Burkina : Plus de 80 milliards de F CFA contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose

Le Burkina veut une reconduction des subventions des programmes de lutte contre le VIH, le paludisme et la tuberculose au Fonds mondial. Le montant global est estimé à 128 millions d’euros, soit plus de 80 milliards de F CFA.

Le Burkina Faso est rééligible aux subventions du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme. Le CCM,  l’Instance de Coordination nationale des subventions, s’est par conséquent réuni ce 15 mars 2017 à Ouagadougou en assemblée générale ordinaire pour valider les documents concernant les trois maladies avant leur soumission au Fonds le 20 mars prochain. 

Le montant des subventions est estimé à 128 millions d’euros, soit plus de 80 milliards de F CFA pour la période 2018-2020.

Selon Geoffroy Sawadogo, premier vice-président du CCM, la réunion de ce mercredi vise à procéder à la répartition de l’enveloppe et à la formulation et adoption des demandes pour la reconduction des programmes VIH, tuberculose, paludisme et le renforcement du système de santé. Le « gros » de la subvention sera accordé au paludisme, dévoile Jean-Thomas Nouboussi, gestionnaire du portefeuille du Burkina au Fonds mondial. « Avec la gratuité des soins, le pays aura besoin d’acheter beaucoup d’intrants », explique-t-il, notamment avec l’achat des moustiquaires imprégnées.

En termes de bilan, Geoffroy Sawadogo note qu’il y a des avancées, mais « il y a des choses qui restent à faire ». «Cette reconduction va nous permettre d’avoir des avancées », projette-t-il.

« Le Fonds mondial entend apporter un coup de main aux efforts du gouvernement dans la lutte contre les trois maladies et le renforcement du système de santé », a précisé Jean-Thomas Nouboussi. A noter, pour rappel, que la subvention pour la période  en cours est estimée à 117 millions d’euros.

Lesaffairesbf

L'actualité du Burkina 24h/24.
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*