Attentats du 15 janvier : Dépôt de gerbe à l’ambassade du Burkina Faso à Paris

Regroupées au sein de l’Association des victimes et familles de victimes françaises des attentats du 15 janvier 2016 à Ouagadougou (AVAO), une trentaine de personnes se sont retrouvées le dimanche 15 janvier 2017 au 159, Boulevard Haussmann.

En ce jour commémoratif de l’acte terroriste qui a endeuillé plusieurs familles, elles sont venues déposer une gerbe de fleurs en hommage aux proches disparus.

« C’est le seul endroit en France où nous pouvons être en contact avec le Burkina Faso, pour commémorer le souvenir de nos proches », dira Meverick Touati, président de l’association,    qui a perdu son père au Cappuccino.

Pour Mme Viviane Zouré, Ministre Conseiller, représentant l’Ambassadeur Ilboudo en mission,  en ce dimanche où tout le Burkina Faso se souvient, à travers offices religieux et manifestations diverses, dont une marche silencieuse, le recueillement du 159, Boulevard Haussmann est le témoignage du rejet que tous, français comme burkinabè, doivent opposer au terrorisme.

Au pied de la table dressée pour servir de symbole de représentation, nappée de noir et de blanc, une gerbe de fleur sera déposée. Dans un silence assourdissant. Dans l’assistance, quelques soupirs. Des mouchoirs sont sortis, des larmes sont essuyées. Puis, comme ils sont venus, les membres de l’association des victimes et familles de victimes sont repartis, silencieux, mais soulagés d’avoir été en union avec leurs défunts.

Les attentats du 15 janvier 2016 avaient fait 30 victimes, dont deux français et un Portugais vivant en France qui étaient en mission pour leur société basée à Saint-Ouen l’Aumône, et une photographe franco-Marocaine.

A. BAMBARA, ambabfPAris

www.ababurkina-fr.org

service.presse@ambaburkina-fr.org

L'actualité du Burkina 24h/24.
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR