PNDES : Plus de 8 000 milliards de F CFA mobilisés, l’Union européenne annonce plus de 500 milliards de F CFA

Les nouvelles qui viennent de la table ronde sur le financement du PNDES (Plan national de développement économique et social), qui a débuté ce 7 décembre 2016 à Paris, semblent être bonnes. L’Union européenne annonce un appui de 800 millions d’euros, soit plus de 500 milliards de F CFA. Par ailleurs, lors de la première journée de la conférence, le gouvernement burkinabè a reçu la promesse de plus de 8 000 milliards de F CFA contre 5 800 milliards de F CFA attendus. 

Les dirigeants burkinabè sont à Paris en France pour mobiliser des ressources pour financer le PNDES. A la fin de la première journée de la conférence de Paris, sur les 5 800 milliards de F CFA attendus, le Burkina a mobilisé plus de 8 000 milliards  de F CFA.

La Commission de l’Union européenne a assuré, pour sa part,  qu’elle appuiera le programme. Une enveloppe  800 millions d’euros, soit plus de 500 milliards de F CFA, est annoncée.

Plus concrètement, trois conventions de 205 millions d’euros ont été signées à Paris. Ces conventions concernent la bonne gouvernance, l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement et la saine gestion des finances publiques.

roch-kabaL’Union européenne semble être convaincue par le PNDES. Neven Mimica, Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, présent  à Paris, a en effet fait cette déclaration dans le communiqué parvenu à Burkina24 :

«Nous sommes aujourd’hui réunis pour discuter du Plan national pour le développement économique et social, plan que le Gouvernement du Faso présente à la communauté internationale. Il s’agit d’un Plan ambitieux qui doit mener à la consolidation de la démocratie et au développement durable du pays. L’Union européenne soutiendra à hauteur de 800 millions d’euros les efforts entrepris afin que la population du Faso voit rapidement les effets d’une stabilité retrouvée et bénéficie des dividendes de la paix».

Le PNDES est le programme présidentiel de Roch Kaboré. D’un montant de plus de 15 000 milliards de F CFA, il devrait apporter une réponse aux attentes des Burkinabè en termes de développement.

Burkina24


Le communiqué du ministère des finances

Le 7 décembre 2016 s’est ouverte au Centre Etoile Saint-Honoré à Paris (France), la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES).

La Conférence est organisée par le Gouvernement du Burkina Faso avec l’appui des Partenaires techniques et financiers (PTF) dont la Banque mondiale en qualité de chef de file des partenaires, le Système des Nations Unies, la République de Chine (Taïwan), l’Union européenne et la Banque ouest africaine de développement. En marge des travaux de cette première journée de la Conférence, une cérémonie de signature de conventions de financement a eu lieu entre le Burkina Faso et le Luxembourg, la France et l’Union européenne, respectivement.

Les partenaires ont unanimement salué l’organisation de la Conférence par le Gouvernement et apprécié les efforts déployés dans la définition d’une vision claire de développement à moyen terme après les crises sociopolitiques vécues en 2014 et 2015. Ils ont apprécié la qualité des documents présentés et se sont félicités des perspectives de développement économique et social qui s’ouvrent au Burkina Faso.

Les partenaires ont souligné, par ailleurs, les défis majeurs auxquels le Gouvernement devrait trouver des réponses appropriées, notamment la consolidation de la paix et la réconciliation nationale, la bonne gouvernance, l’État de droit, le renforcement des capacités de l’administration publique, l’amélioration du climat des affaires et le choix judicieux de projets structurants pouvant contribuer significativement à la réduction de la pauvrette.

Le cadre de partenariat pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du PNDES a également été présenté au cours des travaux par le Gouvernement. Sur la pertinence de ce cadre et l’implication effective de tous les acteurs, il s’est dégagé entre le Gouvernement et ses partenaires, une convergence de vue.

Au terme de la première journée de la Conférence consacrée au secteur public, les annonces de financement des partenaires se sont élevées provisoirement à plus de 8 000 milliards de francs CFA hors partenariat public-privé, soit environ 12,2 milliards d’euros. Ces intentions de financement représentent près de 150% du financement recherché.

En outre, le Gouvernement et ses partenaires ont convenu de poursuivre les discussions dans le cadre de consultations thématiques et sectorielles axées sur les grands défis du PNDES. De même, ils ont convenu d’un mécanisme de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre du PNDES et du respect des engagements pris.

Procédant à la clôture des travaux, Paul Kaba Thiéba, Premier ministre a, au nom du Président du Faso, du Gouvernement et du peuple burkinabè, vivement remercié tous les partenaires pour l’intérêt accordé au PNDES et pour les intentions de financement manifestées durant la Conférence.

Ministère de l’économie, des finances et du développement

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR