L’Azerbaïdjan veut investir au Burkina

L’Azerbaïdjan veut investir au Burkina. C’est ce qu’un émissaire de ce pays situé dans le Caucase a annoncé au président du Faso, ce  13 novembre 2016, au palais présidentiel à Ouagadougou.

L’Azerbaïdjan veut établir des relations de coopération entre ses entreprises et celles du Burkina. Ainsi a parlé  le Dr Natig Aliyev, ministre de l’Industrie et de l’Energie de l’Azerbaïdjan, présent à Ouagadougou à la tête d’une délégation.

Il a été reçu en audience par le Chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré ce dimanche à Kossyam. A écouter le ministre, son pays voudrait faire profiter de son exemple à celui des « Hommes intègres »:

« Nous, Azerbaïdjanais, nous avons suivi un chemin tortueux et aujourd’hui, nous avons atteint un niveau de développement économique satisfaisant connu de par le monde, dit-il. Aujourd’hui, nous avons réussi à élever le niveau de vie de notre population en si peu de temps. Nous avons transformé le niveau de vie à un niveau de standard international. J’ai échangé de tout cela avec le Président du Faso. Je lui ai dit que cela a été possible grâce à une politique de bonne gouvernance et à la persévérance dans le travail et à cause également des investisseurs étrangers et leurs capitaux pour permettre le développement de plusieurs sphères de l’économie nationale».

Et le secteur qui semble le plus intéresser les visiteurs du président burkinabè est celui de l’énergie.  « Nous avons tous convenu que l’énergie électrique est la clé de voûte du développement, déclare-t-il.  Aujourd’hui, sans énergie, aucun développement économique et social n’est possible. C’est pour cela que nous avons proposé nos services car nous avons une grande expérience en la matière. Nous allons le faire grâce aux investissements des sociétés burkinabè et azerbaïdjanaises ».

Le ministre azerbaïdjanais a indiqué que ce partenariat concernera principalement les sociétés étatiques et que de nombreux projets seront proposés au président burkinabè  dont la réalisation, assure-t-il, créera « les conditions de développement des différentes régions du Burkina et (permettra) l’arrivée de ressources nouvelles, surtout les produits pétroliers ». 

L’Azerbaïdjan  est un pays du Caucase situé sur la ligne de division entre l’Europe et l’Asie. Sa capitale est Bakou, sa langue officielle est l’azéri et sa monnaie le manat. Le pays a gagné son indépendance au moment de l’éclatement de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1991.

Son économie connaît l’une des plus grandes croissances dans le monde et est largement dépendante du pétrole qui constitue la grande majorité de ses exploitations (70%). L’Azerbaïdjan comptait 9 millions d’habitants en 2012, est un allié des Etats-Unis et constitue un important fournisseur d’hydrocarbures.

LesAffairesbf

Source : Direction de la communication de la Présidence du Faso

L'actualité du Burkina 24h/24.
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*