SIAO 2016 : Les meilleurs artisans africains exposent à Ouagadougou

La 14e édition du SIAO (Salon international de l’artisanat de Ouagadougou) a ouvert ses portes ce 28 octobre 2016 par la cérémonie officielle, placée sous le patronage du Président Roch Marc Christian Kaboré. Il se tient du 28 octobre au 6 novembre sous le thème : « Artisanat africain, entrepreneuriat féminin et protection sociale ».

Considérée comme l’édition de relance après le report de 2014, la présente édition rassemble des milliers d’artisans venus de partout en Afrique. Mais au-delà du continent, des pays comme les Pays-Bas, le Pakistan, l’Inde, la France et l’Italie ont signalé leur présence.

En termes de chiffres, le SIAO 2016 réunit « 300 exposants, 500 journalistes, 250 acheteurs professionnels et 25 pays prennent part à cette 14e édition », a précisé le Commissaire général du SIAO, Dramane Tou.

Ce dernier a salué la présence du Président du Faso venu honorer le Salon,  une marque de considération qui n’a pas toujours prévalu par le passé. Mais pour celui-ci, sa présence à ce rendez-vous international s’explique par « la défense des intérêts de la patrie ». « Il n’est pas normal que pour des événements qui ont un caractère aussi national, que nous ne puissions pas être là », a-t-il déclaré.

Le président du Faso Roch Kaboré a président à l’ouverture officielle de la 14e Edition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou © Radio Oméga

Le président du Faso Roch Kaboré a président à l’ouverture officielle de la 14e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou © Radio Oméga

Il a ensuite rassuré les artisans que le programme gouvernemental intègre leur secteur d’activité, surtout pour favoriser sa modernisation.

Quant au parrain de la 14e édition, le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, il a insisté sur le thème, autour duquel des réflexions devraient être menées en vue d’améliorer la situation des femmes et des jeunes.

« Cette 14e édition cadre parfaitement avec la volonté du président d’innover et de prendre en premier lieu la question sociale, notamment la situation économique de la femme artisane, pour en faire un cheval de bataille pour transformer le SIAO en une structure non seulement culturelle mais surtout une structure génératrice d’emplois pour la jeunesse de notre peuple », a-t-il souhaité.

L’événement sera rythmé par une diversité d’activités dont la Journée du pays invité d’honneur à savoir le « Ghana day », les expositions-ventes thématisées, les séminaires et ateliers et les rencontres d’affaires.

Au nombre des innovations, on peut citer la mise en place de points d’informations dénommées « points i », l’amélioration du système d’accréditation à travers la création de guichets accessibles de l’extérieur, le système d’inscription et d’attribution des stands en ligne.

Issouf NASSA

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR