Classement « Doing Business » de la Banque mondiale : Le Burkina perd trois places

La Banque mondiale a publié ce 25 octobre 2016 la 14e édition de son rapport « Doing Business » qui évalue chaque année la facilité à faire des affaires dans les pays. De façon générale, des progrès ont été enregistrés sur le continent africain.

Ce sont les économies de 190 pays du monde qui ont été analysées. Pour la plupart, les pays africains s’en sortent avec de meilleurs résultats par rapport à l’année passée. Ainsi, sur 54 pays africains classés, la note de 24 pays a connu une hausse.

Les experts de la Banque mondiale se sont fondés sur des questionnaires et de rencontres avec des experts locaux dont des consultants, des avocats ou des administrations.

Les critères pris en compte sont la facilité à ouvrir une entreprise, l’octroi de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des impôts, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats et le règlement de l’insolvabilité.

Le Kenya est cité parmi les 10 pays à avoir entrepris le plus de réformes pour simplifier l’environnement des affaires. De même, le Lesotho, l’Égypte et le Niger progressent tous de plus de dix rangs.

Pris globalement donc, les pays africains sont lancés dans une tendance à l’amélioration de la facilité à faire affaire sur le continent, notamment en Afrique subsaharienne. La Banque relève enfin que depuis les premiers classements, cette 14e édition marque le deuxième meilleur taux de progression vers les meilleurs standards mondiaux, même si le continent reste derrière la zone Europe et Asie Centrale, mais devant le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, l’Asie du Sud-Est, l’Amérique latine ou encore les pays de l’OCDE.

Les pays qui occupent la tête sont l’Île Maurice, le Rwanda, le Botswana, l’Afrique du Sud, la Tunisie et le Maroc. Quant au Burkina Faso, il perd trois places, passant du 143e rang au 146e. Le pays avait cependant fait un bond prodigieux en 2016, remontant de la 149e place à la 143e.

Le rapport note aussi qu’à travers le monde, et entre Juin 2015 et Juin 2016, 137 pays ont mené 286 réformes améliorant l’environnement des affaires, en priorité en ce qui concerne la facilité d’ouverture d’une entreprise et le paiement des impôts.

Lesaffairesbf

Source : Jeune Afrique

Un commentaire

Repondre a l'Article

*

*

  • Faroukou KOURA
    28 octobre 2016 at 5 h 37 min - Reply

    Bjr à tous
    Le ht ne va pas bradé ses ressources.
    Plus on se laisse moquer, mieux on n’est côté à la banque mondiale.

  • ARTICLE POPULAIR