Projet « Une Lampe pour l’Afrique » : Le comité de pilotage tient sa première session ordinaire

Le projet « Une Lampe pour l’Afrique »(PLPA) a tenu sa première session ordinaire le vendredi 29 juillet 2016 à Ouagadougou. Examen et adoption du bilan à mi-parcours au titre de l’année 2016 des activités du projet ont constitué  les points forts de cette rencontre.

Les membres du comité de pilotage du projet « Une Lampe pour l’Afrique » sont fiers du travail abattu par la structure au premier semestre de l’année 2016. En effet, le Projet a été félicité lors de la session ordinaire tenue le 29 juillet 2016 pour son bilan à mi-parcours globalement satisfaisant.  Ce bilan indique un taux d’exécution physique de 55,33% et un taux d’engagement financier de 50,29% .

Cependant, les difficultés ne manquent pas. Il faut noter que les activités essentielles du projet sont liées à l’acquisition des lampes solaires qui représentent 80% du budget global. Mais force est de constater que malgré l’anticipation sur le processus de passation des marchés, on note un retard dans leur attribution.

La coordonnatrice du projet Sanata Sawadogo/Congo (gauche) s'est réjouie de la qualité des débats lors de la rencontre

La coordonnatrice du projet Sanata Sawadogo/Congo (gauche) s’est réjouie de la qualité des débats lors de la rencontre

Par ailleurs, le volet renforcement des capacités accuse aussi un retard. Des retards qui jouent négativement sur les performances du projet. C’est pourquoi, après des échanges fort- enrichissants, le comité de pilotage a suggéré que la  mise en place d’un  comité interministériel de suivi des marchés proposée lors de la session de décembre 2015 puisse voir le jour.

Ce comité devrait jouer pleinement son rôle afin de trouver des solutions idoines  pour résoudre le problème de   lenteurs sur le processus de passation de marchés.

En outre, il a été demandé une relecture de l’arrêté de mise en place  du comité de pilotage pour l’actualiser afin de  prendre en compte la nouvelle configuration des organigrammes des ministères.

Appréciant favorablement les résultats du projet au premier semestre 2016, le conseiller technique du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation(MENA) représentant le Secrétaire Général du MENA, Dieudonné Rouamba a remercié la République de Chine Taïwan, principal partenaire du projet, pour son soutien inestimable. M. ROUAMBA a aussi remercié les membres du comité de pilotage pour leur participation fructueuse aux échanges.

 Enfin, la coordonnatrice du projet, Mme Sanata SAWADOGO/CONGO, s’est réjouie de la qualité des débats et de la recherche permanente de la performance qui ont prévalu lors des sessions du comité de pilotage.

Source : Service Communication PLPA

L'actualité du Burkina 24h/24.
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*