CCI/BF : Les élections consulaires sont prévues le 13 novembre prochain

Adama Amba Traoré, directeur général de Dafani et porte-parole de la délégation spéciale de la Chambre du commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI/BF) a annoncé que les élections consulaires sont prévues le 13 novembre 2016. Il a confié l’information aux journalistes à la sortie d’une audience avec le président du Faso, Roch Kaboré, ce mardi 2 août 2016.

Les élections consulaires à la Chambre du commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI/BF) auront lieu le 13 novembre 2016 et deux semaines plus tard, le 28 novembre, suivra  l’installation des nouveaux organes.

C’est l’une des informations majeures que la délégation spéciale est venue transmettre ce mardi 2 août 2016 au président du Faso, a déclaré le porte-parole, Adama Amba Traoré.

Mise en place après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la délégation spéciale avait, entre autres missions, « de gérer la chambre de commerce pendant la période de transition, relire ses textes fondamentaux et organiser de nouvelles élections consulaires », a rappelé Adama Amba Traoré.

Avec le président du Faso, les échanges ont aussi porté sur les nouvelles réformes introduites dans les textes fondamentaux de la Chambre par la délégation spéciale. Il s’agit, a indiqué le directeur général de Dafani,  de « l’augmentation nombre des élus consulaires qui passe de 123 à 151 membres, l’arrivée de nouveaux acteurs comme l’industrie minière, la médecine privée, la téléphonie privée, le déploiement de la chambre de commerce au niveau des 13 régions du Burkina, l’amélioration de la gouvernance à travers l’alternance et l’instauration d’un code d’éthique et de déontologie ».

Roch remercié par le président de Windiga-energy

Le président de windiga-energy en compagnie du président du Faso

Le président de Windiga-energy en compagnie du président du Faso

Benoit La Salle, président et chef de la direction de Windiga-energie a été l’autre hôte de jour du président Roch Kaboré dans son palais de Kossyam.

A sa sortie d’audience, il a confié être venu « présenter ses hommages au président et le remercier du soutien au niveau du solaire ».

La société canadienne Windiga-energy, faut-il rappeler, a entrepris la construction de la première centrale solaire de 20 mégawatts extensibles à 30 mégawatts au Burkina Faso. Les travaux de construction ont été lancés  ce lundi 1 août à Kona, localité située à près de 300 km à l’ouest de la capitale burkinabè.

« Le solaire, c’est l’énergie du futur », selon Benoit La Salle qui précise, par ailleurs, que la question du renforcement de son exploitation en remplacement de l’énergie thermique a été aussi l’objet d’échange avec le président du Faso. «  Nous avons eu une bonne rencontre et Il y’aura des choses dans le futur qui vont changer la face énergétique du Burkina Faso », a promis le président de Windiga-energy.

Mamady Zango

Lesaffairesbf.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR