Sommet de l’UA : Une taxe pour réduire la dépendance financière

Au sommet de l’Union africaine (UA) ce 17 juillet  2016, les chefs d’Etat africains ont convenu du principe d’une taxe sur les importations pour financer l’organisation. Toute chose qui contribuera à réduire sa dépendance à l’égard des pays donateurs.

A l’exception de certains produits de première nécessité, la taxe s’appliquera à toutes les importations des 54 Etats membres de l’UA, et sera de 0,2%.

Selon Claver Gatete, le ministre rwandais des Finances, l’institution pourra attendre environ 1,2 milliards de dollars comme recettes. Les dirigeants africains déplorent assez souvent la dépendance financière de l’UA.

Pour exemple, le budget 2016-2017 est de 781 millions de dollars, hors opérations de maintien de la paix. Or les Etats membres ne financent que 212 millions de dollars. Le reste, soit 569 millions de dollars est pris en  charge par l’Union européenne, les Etats-Unis, la Chine et la Banque mondiale.

Une mesure similaire a déjà été proposée en 2014 par l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo : des taxes sur les billets d’avion, les nuits d’hôtel et les SMS sur téléphone portable. Malheureusement, aucune application n’avait été suivie d’effet.

Issouf NASSA

Lesaffaires.bf

Source: AFP

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR