13e Congrès de l’UNEEP-L : Comment mieux investir dans le secteur privé de l’éducation au Burkina ?

Des responsables de l’Union nationale des établissements d’enseignement privés laïc (UNEEP-L) étaient à nouveau face à la presse, ce mercredi 13 juillet 2016 à Ouagadougou. Il était principalement question pour eux d’annoncer la tenue, les 28, 29 et 30 juillet prochains, du 13e Congrès de l’UNEEP-L.

Ce Congrès de la structure faitière des établissements privés d’enseignement laïc du Burkina se tiendra au Centre Cardinal Paul Zoungrana. Il a pour thème général « Entreprendre dans le secteur privé de l’éducation au Burkina Faso : Défis et perspectives ».

Les débats tourneront autour de deux sous-thèmes : « La création d’un établissement privé d’enseignement : Opportunités et défis » et « La gestion administrative, financière et fiscale d’un établissement privé d’enseignement ».

Selon le Président du Comité d’Organisation, Désiré Nacoulma, plusieurs activités sont prévues pour l’occasion. Un panel de personnes-ressources traitera les différents thèmes. Un bilan moral et financier de l’Union pour la période 2013-2016 sera également fait.

Des travaux en commission sont aussi prévus sur les textes fondateurs de l’UNEEP-L, sa planification stratégique, ses préoccupations de l’heure. Il sera par ailleurs question du renouvellement du Bureau exécutif national pour les trois ans à venir.

Au cours de la cérémonie de clôture du Congrès qui sera marquée par l’élection du nouveau président de l’Union et l’adoption des commissions, de résolutions et de recommandations, des fondateurs méritants seront distingués.

La question des frais de scolarité dans les établissements d’enseignement privés laïc n’a pas été occultée par les journalistes. Au fait, l’Etat doit à l’enseignement privé environ un milliard et demi de FCFA (1.440.025.000 FCFA) sur les deux dernières années dont 202.590.000 FCFA au titre des arriérés de 2014-2015. Et l’Union l’avait fait savoir.

Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Martin Coulibaly, avait cependant indiqué que « le dossier de la subvention de l’Etat à l’UNEEP-L a été engagé pour un montant de 250.000.000 FCFA pour l’année 2016 ». Pour Désiré Nacoulma, « la question n’est pas encore résolue. Le problème demeure ».

Pour rappel, créée depuis 1972, l’UNEEP-L regroupe des établissements de tous les ordres d’enseignement à savoir le préscolaire, le primaire, le post-primaire, le secondaire et le supérieur. Elle compte à ce jour environ 700 établissements membres reconnus légalement.

Noufou KINDO

Burkina 24

L'actualité du Burkina 24h/24.
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR