Les transporteurs de minerais expriment leur colère suite à l’application d’un règlement de l’UEMOA

Pour exiger «un référentiel tarifaire», les transporteurs de minerais ont observé un débrayage ce 23 juin 2016 dans le quartier industriel de Kossodo à Ouagadougou.

La revendication des transporteurs fait suite à l’application d’un règlement de l’UEMOA qui limite les charges sur les routes. C’est ce qu’a expliqué le secrétaire général du Groupement des transporteurs de minerais du Burkina (GTMB),   Amadou Bâ Ouattara : «Nous avons constaté qu’à la date du 1er juin 2016, est rentrée en vigueur l’application du Règlement 14 de l’UEMOA dans notre pays. Pourtant aucune mesure d’accompagnement allant dans le sens d’un ajustement tarifaire n’est appliquée par nos partenaires traditionnels que sont les cimentiers et Nantou Mining».

Les grévistes ont alors élevé des barricades avec leurs gros engins sur la principale route bitumée de la zone industrielle de Kossodo.

En clair, ils s’opposent aux pertes que cette nouvelle mesure va créer. En effet, la mesure occasionnera une réduction de la « charge utile » des véhicules. « Nous passons de 40 tonnes à 28 tonnes en moyenne. Donc il y a un manque à gagner de 12 tonnes. La tonne est transportée à 35 000 francs en moyenne pour l’ensemble des quatre cimenteries. Nous perdons sur nos factures plus de 400 000 francs CFA », a-t-il précisé Amadou Bâ Ouattara.

Par ce règlement de l’UEMOA, le but est de faire baisser l’usure des infrastructures routières. Une nécessité que les transporteurs affirment comprendre. Ce qu’ils réclament, c’est un réajustement des tarifs.

Issouf NASSA

lesaffairesbf.com

Source : aib.bf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR