Toécin yaar : des commerçants dénoncent un « mauvais travail » de la commission d’attribution

La Coordination des comités de défense et de l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de l’ex-arrondissement de Sig-Nonghin a organisé une conférence de presse ce 8 juin pour dénoncer la situation qui prévaut au marché de Toécin (Toécin yaar) suite à l’attribution des places sur le nouveau site.

La Coordination a informé que des commissions de recensement et d’attribution ont été mises en place par la mairie de l’ex-arrondissement de Sig-Nonghin avec pour mission l’attribution des places sur le nouveau site.

Les résultats du dernier recensement datant de 2013 ont fait ressortir 2599 occupants. Après aménagement sur le nouveau site,  3300 places ont été répertoriées, soit un surplus de 701 places.

Mais contre toute attente, des occupants de l’ancien site se sont retrouvés bredouille. « Nous constatons avec surprise que des commerçants de l’ancien site n’ont toujours pas de places sur le nouveau site malgré le surplus de 701 places », a déploré Salif Sodré, président du bureau CDAID de Toécin-yaar.

DSC_1356

En fin de compte, sept personnes recensées attendent toujours leurs places, 15 doubles attributions sur le nouveau site ont été enregistrées, 170 personnes non recensées qui sont toujours sur l’ancien site sont sous la menace d’un déguerpissement prochain par la commission.

Des rencontres avec le conseil municipal sont restées infructueuses et le président de la Coordination dénonce une complicité avec la commission d’attribution : « si ces commissions font du mauvais travail dénoncé et prouvé par les commerçants et que malgré tout, le conseil municipal ne fait rien pour interpeler les éventuels fautifs, et solutionner nos problèmes, c’est que le conseil lui-même est complice ».

Pour un meilleur climat au sein du marché, les commerçants exigent le sursis à tout déguerpissement, la résolution des questions de double attribution, le remboursement des sommes injustement payées, et un audit de la gestion du projet d’aménagement et d’attribution.

Issouf NASSA

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR