Journées des filières de l’ENAM : pour une administration efficiente

Les 2 et 3 juin 2016, l’Ecole nationale de l’administration et de magistrature (ENAM) organise ses journées des filières. Cette initiative permettra aux élèves de s’imprégner d’ores et déjà des tâches et obligations qui seront les leurs, une fois dans les rouages de l’administration.

Grâce à ces journées, l’élève administrateur ou magistrat saura ce que lui réserve l’avenir, et du même coup,  comment s’y préparer pour relever les défis.

Du côté des responsables de l’ENAM, ces journées, avec les conclusions qu’elles vont dégager, seront aussi d’un grand intérêt, dans la mesure où des leçons seront tirées pour un meilleur fonctionnement de l’administration.

Afin que les objectifs soient atteints, le Directeur général de l’ENAM a invité les élèves à faire de cette activité un cadre de réflexion, où la distraction n’aura pas voix au chapitre : « Nous avons insisté pour que ce soit des activités de réflexion, pas des activités de divertissement », a-t-il déclaré.

20160602_092235[1]

Regroupées en huit classes, toutes les filières seront prises en compte. Elles choisiront chacune un tuteur scientifique qui aura pour principale mission d’assister les élèves dans la conception et la mise en œuvre des activités entrant dans le cadre de ces journées.

Guido Carrara, représentant de Jean Lamy, chef de délégation de l’Union européenne et parrain, a félicité la « belle initiative » que sont ces journées des filières. Il a en outre souligné l’importance d’une administration efficace pour le développement de tout pays.

« La mise en œuvre par l’Etat de sa stratégie de développement, avec les appuis extérieurs dont les notres, repose nécessairement sur une administration efficiente et des administrateurs bien formés dans le cadre d’une gouvernance en amélioration constante avec une justice et des magistrats indépendants et de plus en plus efficients. En quelque sorte, l’ENAM forme les cadres qui permettent la réussite de notre coopération, qui n’est rien d’autre que la réussite du pays ».

Sont prévus, des conférences, des ciné-débats, des échanges et des tables-rondes. Des activités auxquelles le public burkinabè pourra aussi assister.

Issouf NASSA

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR