Un syndicat des bâtiments et travaux publics se penche sur les difficultés du milieu

Le Syndicat national des petites et moyennes entreprises des bâtiments et travaux publics (SNPME/BTP) a tenu une Assemblée générale extraordinaire (AG) ce 26 mars 2016 à Ouagadougou avec pour ordre du jour : la relecture des textes et le renouvellement du bureau. Les acteurs du BTP  ont convenu de jeter les bases de la lutte pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations par les pouvoirs publics.

Cette AG extraordinaire a surtout permis l’adoption des statuts et règlement intérieur, et de réfléchir sur les solutions à apporter aux obstacles que rencontrent au quotidien les professionnels du secteur BTP. A travers le SNPME/BTP, les acteurs de ce milieu comptent jouer leur partition dans le développement du Burkina, et ce en s’affichant comme partenaire privilégiés des pouvoirs publics.

Le but de l’AG extraordinaire n’était pas la création du syndicat, puisqu’il existait déjà. Mais c’est au regard de la passivité qui prévalait, et des problèmes du secteur BTP qui persistaient, que les initiateurs ont pensé à insuffler une nouvelle dynamique au SNPME/BTP. « Le syndicat existait au préalable, mais depuis 2005, il n’a pas tenu d’activité. Nous avons décidé de convoquer cette assemblée parce que nos difficultés sont très urgentes», a précisé le nouveau président Mahamoudou Diallo.

L Assemblée générale extraordinaire du syndicat

Les difficultés dans le secteur sont réelles, et les professionnels espèrent que le gouvernement veillera à leur apporter des solutions. Les plus récurrentes sont relatives au prix, l’exercice de la concurrence, l’impôt, la réglementation du travail, les procédures administratives et de financement.

Le nouveau bureau entend bien relever les défis et son président l’a fait savoir : « Les préoccupations auxquelles nous allons nous attaquer actuellement, c’est le problème des prix. Nous avons une concurrence qui n’est pas du tout favorable à notre climat. Egalement, vis-à-vis de nos partenaires, nous avons à faire à des dossiers où on nous demande certains documents. Nous allons apprécier la nécessité et apporter des précisions ou des propositions ».

Aux termes des statuts, peuvent adhérer au syndicat, les entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics exerçant leurs activités au Burkina Faso et pouvant faire la preuve de leur profession.

Issouf NASSA

Burkina 24

2 Commentaires

Repondre a l'Article

*

*

  • Dama
    9 avril 2016 at 15 h 41 min - Reply

    je pense que les objectifs du syndicat sont très bons car si l’on n remedie pas au probleme que les entreprise du btp rencontre. bcp dentreprise sont entrain de couler

  • Paul 360
    18 mai 2016 at 0 h 37 min - Reply

    Bonsoir, de l’info tout à fait de qualité.

  • ARTICLE POPULAIR