DÉVELOPPEMENT D’ENTREPRISES AU BURKINA : TOTAL LANCE LE CHALLENGE « STARTUPPER DE L’ANNÉE »

Total Burkina Faso lance la première édition du concours « Startupper de l’année ». Initié simultanément par le groupe Total dans 34 pays d’Afrique, ce challenge a pour objectif d’identifier, primer et accompagner les meilleurs projets de création ou de développement d’entreprises de moins de deux ans d’existence au Burkina. Les responsables impliqués dans l’organisation de ce concours étaient face à la presse, ce mardi 3 novembre 2015 à Ouagadougou.

Les inscriptions au concours « Startupper de l’année » sont ouvertes depuis le dimanche 1er novembre 2015 et accessibles en ligne ici. Les candidats ont jusqu’au 31 janvier 2016 à 23h00 (GMT) pour y déposer leur dossier de candidature.

« Startupper de l’année » est en fait un challenge local lancé par le groupe français Total. Il a pour vocation, selon ses initiateurs, d’accompagner les projets pensés pour contribuer à la dynamique de croissance socio-économique du continent dans les 34 pays participants, dont le Burkina.

C’est la toute première édition du concours. A écouter le Directeur général de Total Burkina Faso, Philippe Prudent, l’appel à projets est gratuit et ouvert à tout ressortissant burkinabè âgé de 35  ans au plus et tous les secteurs d’activités sont concernés. Il en est de même dans tous les 33 autres pays participants.

« Un jury de professionnels présélectionnera jusqu’à 10 meilleurs projets sur la base de critères tels que l’innovation, l’originalité et l’audace du projet ainsi que son potentiel de développement ou sa capacité à améliorer les conditions de vie des populations », a indiqué le DG de Total Burkina, Philippe Prudent face à la presse.

Le 1er lauréat remporte 10 millions de F CFA…

La publication de la liste des finalistes est prévue sur le site du concours au plus tard le 28 février 2016. Les candidats retenus devront soutenir leurs projets devant le jury.

Et c’est à l’issue de cette soutenance finale au plus tard le 15 mars 2016 que le jury désignera les trois meilleurs projets.

Selon le Directeur général de TRANSCORDEC, par ailleurs Président du jury, Ben Sangaré, les projets lauréats seront récompensés lors d’une cérémonie officielle d’annonce des résultats et de remise de prix.

Ils recevront le label startupper de l’année 2016 par Total ainsi qu’une aide financière et un accompagnement de Total Burkina Faso. Le 1er prix est fixé à 10 millions de F CFA, le 2e à 6 de millions F CFA et le 3e prix à 4 millions de F CFA.

Le Parrain de ce concours, Karim Démé, a tenu à inviter les jeunes entreprises à saisir cette opportunité. A noter qu’à la date du 3 novembre 2015, le site a enregistré déjà environ 1.000 visiteurs et une centaine de dossiers ont été déposés.

Il faut signaler également que le concours s’inscrit dans le cadre de la politique globale de soutien de Total au développement socio-économique des pays où le groupe est implanté. Il constitue, selon ses promoteurs, une initiative et une « réponse concrète » pour contribuer localement au renforcement du tissu industriel et de l’emploi.

En rappel, leader de la distribution de carburants au Burkina, Total Burkina y est présent depuis plus de 60 ans. Ses métiers couvrent également les secteurs minier, aérien et des énergies renouvelables.

Noufou KINDO

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR