UNE PLUME POUR LE DÉVELOPPEMENT : STIMULER L’EXPRESSION DES JEUNES SUR LA PAUVRETÉ

La Banque mondiale a procédé ce mardi 30 juin 2015 à Ouagadougou à la remise des prix aux lauréats du concours dénommé Grand concours de rédaction, « une plume pour le développement ».

Organisé du 12 mai au 12 juin sur toute l’étendue du territoire national, sous le thème «Jeunesse et développement durable», une plume pour le développement, ce concours a concerné les jeunes de 15 à 25 ans.

Pour la représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina, Mercy Tembon, l’objectif est de donner à ces jeunes l’occasion de s’exprimer sur la question de la pauvreté, car ‘’l’avenir appartient aux jeunes’’, a-t-elle soutenu.

Les 20 candidats retenus ont tous reçu des fournitures scolaires

Les 20 candidats retenus ont tous reçu des fournitures scolaires

En tout, environ 300 candidatures ont été reçues et à l’issue du travail du jury, 20 on été retenues comme de bonne qualité et répondant aux attentes de la représentation nationale de la Banque mondiale au Burkina.

Le jury qui avait comme critères de sélection, le caractère original, l’esprit de synthèse et de clarté, la pertinence des idées entre autres, des rédactions produites par les candidats a procédé au tri des 20 retenus.

Après avoir classé les trois premiers pour les trois prix en jeu, le jury a fait des recommandations pour les éditions à venir s’il y en avait. Il s’agit de prendre en compte une étape de composition sur table et d’une catégorie junior qui regrouperait les jeunes de 15 à 19 ans.

La 3e Zinaba Patinda dite Samiratou reçoit un chèque de 500 dollars américains, le 2e Kéré Baowendsomdé lui reçoit 750 dollars et le 1er Bassavé Abdel Meguid 1000 dollars américains. Il faut noter que l’ensemble des 20 candidats retenus ont reçu chacun un bon lot de fournitures scolaires de la part de l’organisateur.

Les meilleurs des meilleurs, comme les appelle le jury, ont chacun, à des degrés divers, abordé la question de la lutte contre la pauvreté, les moyens les meilleurs d’y parvenir selon un échelonnement cohérent.

A l’issue de cette cérémonie de remise de prix, la Banque mondiale dit, par la voix de sa représentante résidente au Burkina, avoir bien pris note des propositions pertinentes formulées par les jeunes candidats et rassure les intégrer dans la stratégie de la banque pour le Burkina Faso.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR