E-éducation : des cartes mémoires pour atteindre les zones reculés du Burkina

L’Organisation pour la promotion de l’éducation nationale (OPEN) a procédé au lancement ce samedi 20 juin 2015, de son projet novateur d’e-éducation en présence du ministre des enseignements secondaire et supérieur.

C’est un projet qui se veut inclusif en touchant les populations les plus reculées du Burkina, à travers l’usage des TIC, dans la perspective d’améliorer le niveau de l’éducation, une éducation de qualité via la promotion de l’éducation dans ces zones-là.

Selon le coordonnateur d’OPEN, Bachir Ismaël Ouédraogo, au Burkina Faso, moins de 5% des établissements possèdent une bibliothèque et compte tenu aussi du fait que le taux d’alphabétisation n’est qu’à 26%, il s’est avéré indispensable pour son organisation de faire quelque chose.

Ainsi, pour ce projet, OPEN offre une plate-forme électronique sur support SD Card (carte mémoire utilisée dans les téléphones portables) pour les élèves et étudiants, qui contient toute la documentation requise pour chaque classe (livres, cours, devoirs, examens, etc.).

Les acteurs de l'éducation et les partenaires sont venus témoigner leur soutien

Les acteurs de l’éducation et les partenaires sont venus témoigner leur soutien

A terme selon Bachir Ismaël Ouédraogo, il s’agit de mettre en place une bibliothèque avec une base de données constituée des besoins nécessaires de connaissances ; une bibliothèque téléchargeable sur le site www.openeducationbf.com , et accessible à tous. Car il faut transmettre le  savoir jusque dans les villages les plus reculés du pays.

Les partenaires présents à cette cérémonie de lancement du projet, entre autres le directeur exécutif de Softnet Koudibi Zongo, le parrain Pr. Basile Guissou, le ministre des enseignements secondaire et supérieur Filiga Michel Sawadogo ont tous salué l’initiative, encouragé les membres de l’organisation OPEN et réaffirmé leur engagement à soutenir toute action dans ce sens.

Et selon le ministre Sawadogo, le gouvernement qui œuvre pour une éducation de qualité à travers les actions des deux ministères en charge de l’éducation, reste attaché à l’e-éducation. Il a invité les acteurs du système éducatif à y avoir recours.

Le coordonnateur d’OPEN a rassuré que son organisation entend véritablement renforcer l’atteinte de ses objectifs à travers les actions déjà entreprises comme la distribution de lampes solaires dans les villages, l’initiation à l’outil informatique des élèves des établissements des zones reculées et, surtout la constitution d’une documentation conséquente.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR