SÉCURITÉ DES DONNÉES : LES PASSEPORTS BURKINABÈ SERONT BIENTÔT ÉLECTRONIQUES

Le Conseil des ministres du mardi 09 juin 2015 a adopté un rapport relatif à la migration du passeport actuel vers le passeport à puce électronique au Burkina. Le pays semble être bien parti pour ce changement qui devrait s’achever en 2015 selon les normes internationales.

Au titre du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), le Conseil a adopté un rapport relatif à la migration du passeport actuel vers le passeport à puce électronique ou « e-passeport » au Burkina Faso.

Il est indiqué que l’adoption de ce rapport permet au Burkina de se conformer aux recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et de lutter contre la fraude à l’identité.

Notons que c’est afin de mieux sécuriser les données et éviter les falsifications que les États ont décidé de mettre en place dans les années 2000 le passeport électronique. Ce passeport inclut un composant électronique ou puce électronique, dont la lecture se fait sans contact.

Par exemple, en France, selon le décret n° 2005-1726 du 30 décembre 2005, le passeport électronique comporte le nom de famille (les prénoms dans l’ordre de l’état civil, la date et le lieu de naissance), le sexe (si l’intéressé le demande, le nom dont l’usage est autorisé par la loi), la couleur des yeux, la taille, la nationalité.

Ce passeport comporte également le domicile ou la résidence (le cas échéant, la commune de rattachement de l’intéressé ou l’adresse de l’organisme d’accueil auprès duquel il est domicilié), la date de délivrance et la date d’expiration du document, ainsi que l’autorité qui l’a délivré, le numéro du passeport, la signature manuscrite et l’image numérisée de son titulaire.

La puce électronique contient ces mêmes données à l’exception de la signature. Rappelons que selon les normes internationales de l’OACI, la transition vers les passeports électroniques devra être achevée en 2015.

À ces normes minimales de l’OACI, certains États ont ajouté l’exigence d’intégrer aux passeports électroniques des données biométriques, notamment la photographie numérisée du visage et deux empreintes digitales, également stockées sur la puce électronique.

Ainsi depuis juin 2009, tous les passeports qui sont délivrés en France sont des passeports biométriques. Ils contiennent des données relatives à l’état civil comme précédemment, la puce électronique contient également « l’image numérisée des empreintes digitales de deux doigts ».

Noufou KINDO

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR